Vaste opération anti Al-Qaïda en Espagne

  • A
  • A
Vaste opération anti Al-Qaïda en Espagne
"Il y a des indices clairs que les hommes arrêtés pouvaient être en train de préparer des attentats en Espagne et/ou à l'étranger", a affirmé le ministre, Jorge Fernandez Diaz.@ Reuters
Partagez sur :

Trois membres de l'organisation islamiste ont été arrêtés. Ils projetaient de mener des attaques.

Ils étaient soupçonnés de préparer un attentat. Trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été arrêtés en Espagne dans "l'une des plus importantes" enquêtes menées contre le réseau islamiste au niveau international, a annoncé jeudi le ministre espagnol de l'Intérieur.

"Il y a des indices clairs que les hommes arrêtés pouvaient être en train de préparer des attentats en Espagne et/ou à l'étranger", a affirmé le ministre, Jorge Fernandez Diaz, lors d'une conférence de presse. Il s'agit de "l'une des plus importantes enquêtes menées jusqu'à aujourd'hui contre l'organisation terroriste Al-Qaïda au niveau international", a-t-il souligné.

"Du matériel explosif", en quantité suffisante pour "détruire un autobus", a été découvert dans un appartement de La Linea de Concepcion, une ville d'Andalousie, dans le sud du pays, a-t-il ajouté. Le ministre a en revanche "démenti" que le trio ait été en possession de poison, comme l'avait affirmé la presse.

Liés à un groupe islamiste

Deux des suspects, originaires d'ex-républiques soviétiques, seraient "des membres d'Al-Qaïda, des personnes extrêmement dangereuses", et ont été arrêtés dans la province de Cuidad Real, au sud de Madrid, a précisé le ministre. L'un d'eux "est une personne très importante dans la structure d'Al-Qaïda au niveau international". Le troisième homme, arrêté à La Linea de la Concepcion, est un logisticien du réseau, de nationalité turque.

Selon le quotidien El Pais, ils sont liés au groupe islamiste basé au Pakistan Lashkar-e-Taïba (LeT), accusé de l'attentat de Bombay, la capitale économique de l'Inde, en 2008, qui avait fait au total 166 morts et plus de 300 blessés.

La radio Cadena Ser, citant des sources policières, a affirmé de son côté que les trois militants présumés avaient loué un appartement à La Linea de la Concepcion, une ville d'Andalousie proche de Cadix, à la pointe sud de l'Espagne et proche de Gibraltar, où l'un des trois hommes a été arrêté.



Agrandir le plan

Un attentat en parapente

La police les soupçonnerait d'avoir préparé une bombe, après avoir intercepté une communication téléphonique de l'un d'entre eux, expliquant qu'il avait nettoyé l'appartement de La Linea de la Concepcion.

Le trio aurait été placé sous surveillance depuis son arrivée il y a un mois en Espagne, en provenance de la France, la police le soupçonnant d'avoir voulu commettre un attentat en parapente, écrivait El Pais.

191 morts en 2004

attentat espagne 2004

© Reuters

Cette arrestation intervient alors que l'Espagne avait été frappée le 11 mars 2004 par des attentats islamistes contre des trains de banlieue à Madrid, qui avaient fait 191 morts.

Depuis, plusieurs militants islamistes radicaux ont été arrêtés dans différentes régions du pays, notamment en Catalogne, dans le nord-est, et dans la région de Valence. Mais, selon les médias, c'est la première fois que des extrémistes sont arrêtés dans le pays en possession d'explosifs.