Valls répond à Trump, pour qui "la France n'est plus la France"

  • A
  • A
Valls répond à Trump, pour qui "la France n'est plus la France"
@ MARC PISCOTTY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

"La France est toujours la France et la France est forte, M. Trump", a rétorqué le Premier ministre français. 

Le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump a estimé mercredi que la France "n'était plus la France", en mentionnant le prêtre assassiné la veille dans une église de Saint-Etienne-du Rouvray.

"Ils ne vont pas m'aimer pour dire ça". Lors d'une conférence de presse en Floride, le candidat républicain à la présidentielle américaine a mentionné ce meurtre et cité un "ami", qui, a-t-il dit, voulait se rendre en France "il y a trois ou quatre mois". "Je l'ai vu hier. Je lui ai demandé tu as aimé la France ? Il m'a dit, je n'irai pas en France. Je n'irai pas en France", a raconté Donald Trump. "Ils ne vont pas m'aimer pour dire ça, mais regardez ce qui s'est passé à Nice (où 84 personnes ont été tuées le 14 juillet dans un attentat au camion-bélier). "Vous avez vu ce qui s'est passé hier avec le prêtre (...) La France n'est plus la France", a insisté le milliardaire républicain.



"La France est forte". #FranceisstillFrance and #Franceisstrong Mr. Trump" (La France est toujours la France et la France est forte, M. Trump), lui a répondu en anglais le Premier ministre français Manuel Valls sur son compte Twitter. L'attentat de Nice et le meurtre du prêtre ont tous les deux été revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique