Vacances des dirigeants : et ailleurs ?

  • A
  • A
Vacances des dirigeants : et ailleurs ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Alors que plusieurs ministres sont dans la tourmente, Europe1.fr jette un œil à l'étranger.

MAM en Tunisie, Fillon en Egypte, les vacances des ministres français font polémique. Mais l'herbe est-elle plus verte ailleurs ? Europe1.fr jette un coup d'œil sur les vacances des dirigeants de nos voisins européens et américains.

Le plus riche

Silvio Berlusconi passe la plupart de ses vacances en Italie. Milliardaire lui-même, Le Cavaliere n'a pas besoin que ses amis lui prêtent leurs villas. C'est même lui qui invite les autres chefs d'Etat dans sa luxueuse propriété en Sardaigne. Jean-Pierre Raffarin ou Vladimir Poutine ont déjà eu la chance de profiter des 120 hectares de la Villa Certosa. Mais c'est aussi dans cet écrin paradisiaque que Silvio Berlusconi organisait des fêtes plutôt déshabillées...

C'est surtout en prêtant sa voix à un clip promotionnel du ministère du Tourisme que Silvio Berlusconi a provoqué les railleries des Italiens. Il y invitait ses concitoyens à passer leurs vacances dans la botte : plus facile évidemment quand on possède 18 propriétés !

Les plus patriotes

Les présidents américains ont pour habitude de passer leurs vacances aux Etats-Unis. Le très riche George W. Bush était ainsi très souvent dans son ranch du Texas ou à Camp David, la résidence secondaire officielle des présidents.

Le président Obama se démarque un peu de ses prédécesseurs : il a passé ses premières vacances en familles sur l'île huppée de Martha's Vineyard, au sud de Cape Cod mais bien qu'il ait payé de sa poche les 25.000 dollars du séjour, l'opinion américaine n'a pas apprécié une telle dépense en temps de crise. Barack Obama semble avoir retenu la leçon en ne passant plus ses vacances qu'à Hawaï, l'île sur laquelle il est né. Jusqu'à l'escapade espagnole de sa femme et sa fille dans un hôtel cinq étoiles...

Le plus bling-bling

Sous ses airs de Britannique flegmatique, Tony Blair n'en aime pas moins le luxe. L'ancien locataire du 10 Downing Street a souvent fait la Une de la presse anglaise pour ses vacances chez ses amis milliardaires. En 2006, le couple Blair et trois de leurs enfants avaient passé quelques jours dans la villa d'un des membres des Bee Gees. Dwina Murphy, l'épouse du chanteur Robin Gibb, avait alors indiqué qu'il s'agissait d'un "arrangement entre amis" et qu'ils n'avaient ni demandé ni accepté d'argent de la part des Blair.

Deux ans plus tôt, Tony Blair avait été très fortement critiqué pour avoir tardé à réagir au tsunami qui venait de dévaster l'Asie du Sud-Est : il passait les vacances de fin d'année dans la station balnéaire égyptienne de Charm-el-Cheikh. Un voyage tous frais payés par Hosni Moubarak. Au début des émeutes égyptiennes, Tony Blair se trouvait d'ailleurs une nouvelle fois au bord de la Mer Rouge.

Ses successeurs ont retenu la leçon. Gordon Brown ne partait en vacances qu'en Grande-Bretagne et consacrait une partie de son temps à des associations caritatives. Quant à David Cameron, il avait prévu de passer quelques jours en Thaïlande mais a préféré annuler son séjour après des plaintes de militants des droits de l'homme.

Les plus sages

Pas de folie du côté de l'Espagne et de l'Allemagne. José Luis Zapatero ne s'accorde que peu de vacances (seulement deux week-ends prolongés l'été dernier) et reste sobre. Pêche, visite culturelle et marche dans sa région d'origine... les vacances du chef du gouvernement espagnol ressemblent à celle de Monsieur tout-le-monde.

Angela Merkel aime, elle, passer ses vacances au même endroit. L'Italie, les Alpes, la chancelière allemande est une fidèle. Mais elle ne révèle pas toujours ses lieux de villégiature. Une discrétion qui fait parfois se demander si elle n'a pas quelque chose à cacher...