USA : un labo nucléaire menacé par le feu

  • A
  • A
USA : un labo nucléaire menacé par le feu
Le pont séparant la ville de Los Alamos du labo nucléaire couvert par la fumée@ REUTERS
Partagez sur :

Le centre de Los Alamos au Nouveau-Mexique est fermé jusqu'à jeudi en raison d'un feu de forêt.

Los Alamos, où a été développée la bombe atomique pendant la seconde guerre mondiale, est menacé par les flammes. Le centre de recherches de Los Alamos, au Nouveau-Mexique, qui abrite du matériel nucléaire, restera fermé jusqu'à jeudi au moins. Plusieurs milliers de personnes ont déjà été évacuées de la ville voisine de Los Alamos.
Tout le matériel "nucléaire et dangereux" du Laboratoire national de Los Alamos (LANL), ainsi que le principal site de stockage du laboratoire, la Zone G, "sont protégés et sous contrôle", ont toutefois assuré mardi les autorités. Pour le moment, les contrôles effectués par le LANL n'ont révélé aucune dispersion de matière radioactive.

Des déchets radioactifs stockés

Seuls les employés figurant sur une liste et dont les missions sont indispensables pourront avoir accès au laboratoire pendant la fermeture, a précisé le LANL, dont environ 42% des 11.800 employés habitent à Los Alamos.

Les flammes n'avaient pas pénétré sur les terrains du LANL dans la nuit de lundi à mardi. Lundi, le feu avait brûlé moins d'un demi hectare dans la partie sud-ouest du domaine. Outre les produits radioactifs entreposés dans les bâtiments du laboratoire à des fins de recherche, sont également stockés sur ses terrains des déchets radioactifs.
L'évacuation de Los Alamos et des régions alentour "a été ordonnée lundi, après que les flammes eurent franchi les lignes de sécurité", a expliqué Michael Thompson, porte-parole des pompiers. "Aujourd'hui, nous anticipons davantage de vent, qui va faire avancer les flammes dans le forêt qui s'étend au-dessus de Los Alamos et menace nos lignes de sécurité", a-t-il ajouté. "Mais nous avons eu le temps de nous y préparer et nous nous tenons prêts", a-t-il poursuivi.

Le feu menace le site :



Nuevo México: un incendio amenaza el laboratorio...par euronews-es

Par ailleurs, un autre site nucléaire est également surveillé de près actuellement aux Etats-Unis. Le fleuve Missouri menace la centrale nucléaire de Cooper au Nebraska après qu'une barrière de protection du fleuve eut cédé face à la montée des eaux. Cette barrière de 600 mètres a cédé dimanche et les eaux ont depuis envahi la centrale. Bien que la centrale soit entourée par les eaux, ses défenses anti-inondations devraient être suffisantes pour empêcher que les installations les plus sensibles du site soient menacées.