USA : Trump soutient son directeur de campagne arrêté mardi

  • A
  • A
USA : Trump soutient son directeur de campagne arrêté mardi
Donald Trump avec à sa droite Corey Lewandowski.@ RHONA WISE / AFP
Partagez sur :

Corey Lewandowski est accusé de voies de fait sur une journaliste et risque une peine maximale d'un an de prison.

Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump a réaffirmé mardi son soutien à Corey Lewandowski, son directeur de campagne arrêté en Floride et inculpé dans la foulée de voies de fait sur une journaliste travaillant alors pour le site internet d'information Breitbart. Il risque, s'il est reconnu coupable, s'il est reconnu coupable, une peine maximale d'un an de réclusion ou une amende de 1.000 dollars

La confiance de Trump. Corey Lewandowski, âgé de 42 ans, a été inculpé pour avoir intentionnellement saisi et contusionné le bras de Michelle Fields, le 8 mars en marge d'un meeting de campagne de Donald Trump. Interrogé sur la chaîne de télévision CNN, Donald Trump a déclaré que Corey Lewandowski avait sa confiance et qu'il resterait en poste même s'il serait selon lui sans doute plus facile de s'en séparer.

"Un stylo qui aurait pu être un couteau". Le candidat milliardaire a par ailleurs remis en question la version présentée par Michelle Fields qui affirme avoir été quasiment plaquée au sol par Corey Lewandowski. Donald Trump a expliqué que la journaliste aurait pu présenter une menace pour son directeur de campagne dans la mesure où elle s'est approchée de lui en tenant un stylo. "Elle avait dans la main un stylo qui aurait pu être un couteau", a-t-il dit.

La police a diffusé une vidéo montrant l'incident entre Michelle Fields et Corey Lewandowski. Contrairement à de précédentes vidéos diffusées par des chaînes de télévision présentes lors de la conférence de presse le 8 mars, la nouvelle vidéo permet de voir la scène sans que personne ne s'intercale. On voit ainsi Fields marchant à côté de Trump, puis Lewandowski saisissant le bras de la journaliste et la tirant en arrière.