USA : "tout est parti" avec la tornade

  • A
  • A
USA : "tout est parti" avec la tornade
@ Reuters
Partagez sur :

TEMOIGNAGES - Les habitants de Moore, dans l'Oklahoma, sont sous le choc après le passage de la tornade qui a fait au moins 24 morts.

Cette zone de 50 km2 n'est plus que désolation. Après le passage d'une tornade géante lundi, la petite ville de Moore dans l’État de l'Oklahoma, au sud des États-Unis, a été totalement dévastée. Le bilan provisoire fait état de 24 morts. Le bilan matériel est également très lourd : des maisons totalement détruites sur des dizaines d'hectares, des empilements de dizaines de voitures, des hangars jetés à terres, des murs effondrés…

tornade 930.310

© Reuters

>>> A lire : Une tornade meurtrière aux Etats-Unis

L'inquiétude est toujours grande autour d'une des écoles de la ville où une vingtaine d'enfants sont ensevelis sous trois mètres de gravas. L'établissement a été littéralement soufflé par la tornade. Quand l'alerte a été donnée, seulement seize minutes avant que la tornade touche le sol, les professeurs ont rassemblé les élèves dans des pièces sans fenêtre, comme les toilettes. Ils les ont également protégés en faisant bouclier avec leurs corps corps car l'établissement scolaire n'avait pas d'abris.

"Une zone de guerre"

tornade 930

© Reuters

Joe Jolly, un habitant de Moore, raconte à la radio publique NPR que son voisinage ressemblait à "une zone de guerre". "Je n'ai pratiquement plus de maison", a-t-il affirmé, "je suis encore sous le choc. C'était intense, je ne sais pas quoi dire, c'était terrible", avoue-t-il encore sous le choc.

"Je suis sans voix… Comment cela est arrivé ? Pourquoi ?", s'interroge hagarde, Norma Bautista, interrogée par CNN. "Comment vais-je expliquer cela aux enfants ? Comment faire lorsqu'ils vont se réveiller demain et voir qu'il n'y a plus d'école, des maisons, leurs amis… En l'espace d'un instant, tout est parti", déplore-t-elle. 

"Les chevaux volaient"

Lando Hyde, le visage plein de boue, a perdu son tee-shirt dans la bataille. Il travaillait dans une ferme du coin avec près de 80 chevaux. "C'était comme dans le film 'Twister'", a-t-il affirmé d'emblée au milieu de ce chaos. "Les chevaux volaient tout autour d'ici", a-t-il raconté à CNN. "J'ai essayé de libérer les chevaux de leurs enclos afin qu'ils puissent avoir une chance", a témoigné cet employé. Malheureusement, les box ont été écrasés par une camionnette soulevée par les vents, a-t-il raconté, ajoutant : "le bruit était insupportable et on pouvait voir des choses voler partout".

La maison de Steve Wilkerson, un autre habitant de Moore, a elle été totalement dévastée. La seule chose qu'il ait retrouvée est… son panier de basket. "Je n'arrive toujours pas à croire ce qui est arrivé. Tout le travail de vingt ans est parti en quinze minutes", déplore-t-il.

Dans cette ville d'environ 55.000 habitants près d'Oklahoma City, le bilan humain est très lourd. Selon la télévision locale KFOR, quatre personnes d'une même famille sont mortes alors qu'elles s'étaient réfugiées dans un congélateur.

Le visage lacéré, un femme prénommée Elizabeth explique sur KFOR-TV comment elle a dévalé l'autoroute pour tenter de rentrer à la maison et sauver son chien Ginger. Une fois sur place, elle a sauté dans la baignoire avec l'animal, se protégeant avec des oreillers quand la tornade a brisé ses fenêtres, avant de se retrouver dans les ruines de sa maison. "Je ne peux pas croire qu'on ait survécu à ça", constate-t-elle en tenant la laisse de Ginger, indemne.

"Nous sommes venus aider"

Le centre médical de la ville a été évacué, selon un porte-parole interrogé par CNN, et tous les patients ont été transportés vers d'autres hôpitaux.



La garde nationale a été appelée en renfort. Selon la chaîne News.9, des abris d'urgence ont été installés dans la ville d'Oklahoma City, notamment dans des églises et les appels aux dons se multiplient sur les réseaux sociaux. Une véritable course contre la montre s'est engagée pour les secouristes qui tentaient mardi de retrouver d'autres victimes ou des rescapés dans les ruines des immeubles.

Face au désarroi des familles, l'entraide fonctionne déjà à plein régime. "Nous sommes allés sortir les gens des décombres. Nous avons vu des choses tristes mais nous sommes venus aider", renchérit un couple de Moore, interrogé par CNN.