USA : scandale autour des frais d'ambulance d'un enfant tué par la police

  • A
  • A
USA : scandale autour des frais d'ambulance d'un enfant tué par la police
Tamir Rice, un garçon noir de 12 ans, avait été abattu par erreur par un policier.@ SEAN M. HAFFEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

POLÉMIQUE - La mairie de Cleveland a envoyé la facture de l'ambulance à la famille de Tamir Rice, abattu par erreur par la police en 2014. 

Le maire de la ville américaine de Cleveland, dans l'Ohio, s'est excusé jeudi pour une facture d'ambulance adressée à la famille de Tamir Rice, un garçon noir de 12 ans abattu par un policier en novembre 2014 alors qu'il tenait un jouet représentant un pistolet.

"Une insulte ajoutée à l'homicide". La mort de cet enfant avait choqué les Américains et l'information selon laquelle la municipalité de Cleveland avait tenté de récupérer les 500 dollars (442 euros) du coût du transport de la victime a outré l'opinion publique. "Demander à la famille de Tamir de payer pour son ambulance est cruel. Cleveland devrait annuler cette facture", avait ainsi réagi sur Twitter Hillary Clinton, en course pour l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle. L'avocat de la famille Rice, cité par les médias locaux, a lui estimé qu'"à l'homicide, s'ajoutait l'insulte".

Le maire a reconnu "une erreur". Face à l'ampleur de la polémique, le maire Frank Jackson a convoqué jeudi une conférence de presse au cours de laquelle il a admis "l'erreur" commise par ses services. "Nous présentons nos excuses à la famille Rice, si cela a aggravé leur chagrin ou leur douleur", a déclaré le maire, entouré d'autres responsables de Cleveland. Ensemble, ils ont expliqué que la facture avait été envoyée selon une procédure de routine et qu'elle était destinée à la compagnie d'assurance du garçon et non à sa famille.

La mort du jeune Tamir avait été filmée par une caméra de surveillance : deux policiers en patrouille étaient intervenus dans un square de Cleveland, alertés par un appel faisant état d'une personne armée sur place.