USA : Nancy Lanza "se préparait au pire"

  • A
  • A
USA : Nancy Lanza "se préparait au pire"
@ CAPTURE ABC NEWS
Partagez sur :

La mère d’Adam, le tueur de Sandy Hook, l'avait elle-même conduit au stand de tir.

Elle se préparait au pire. Nancy Lanza, la mère du garçon de 20 ans, auteur de la fusillade de Sandy Hook qui a fait 26 victimes dans le Connecticut, faisait partie des "preppers", une "communauté" d’Américains qui se préparent à affronter la fin de l’ordre mondial tel qu’ils le connaissent, selon les dires de sa belle-soeur, Marsha.

18.12-nancy-lanza

Cette dernière témoigne, dans le Daily Telegraph, et affirme que la mère d’Adam avait commencé à stocker de la nourriture et avait emmené son fils au stand de tir. Cette mère de famille, collectionneuse d’armes, "redoutait l’effondrement de l’économie américaine", raconte Marsha. Un portrait que ne reconnaissent cependant pas les proches de Nancy Lanza interrogés par Europe 1 et pour qui la mère de famille n'était pas cette femme paranoïaque dont Marsha dit se souvenir.

"Ne jamais tourner le dos à Adam"

Pourtant, le pire est venu de son propre foyer. Et selon le témoignage d’un ancien baby-sitter d’Adam Lanza, Nancy savait que son fils représentait un éventuel danger pour les autres. Elle avait dit à Ryan Kraft, avant de sortir,  de "ne jamais tourner le dos à Adam" pendant qu’il le gardait, "pas même pour se rendre aux toilettes", raconte l’ancien baby-sitter sur CBS News.

L’homme se souvient d’un garçon brillant, calme mais introverti :

La mère d’Adam s’était récemment confiée à Karen, une habitante de Newtown, petite ville du Connecticut dans laquelle se trouve l’école de Sandy Hook et où habitaient Adam et sa mère. Elle lui avait confié à quel point elle était dépassée par les difficultés de son fils, qui souffrait d’une forme d’autisme.  

"Elle avait besoin d’un break"

"Elle me disait qu’elle avait besoin d’un break et de respirer, de s’occuper d’elle, car elle était avec lui vingt-quatre heures sur vingt-quatre", se souvient Karen, au micro d’Europe 1. "Adam avait beaucoup de problèmes et sa mère lui avait fait quitter l’école pour s’en occuper à la maison et elle faisait tout ce qu’elle pouvait pour l’aider", confie-t-elle.

Dernièrement, Nancy Lanza avait dit souhaiter déménager et trouver une institution adaptée pour son fils. Selon les témoignages de ceux qui la connaissaient, Nancy avait tout mis de côté pour s’occuper d’Adam et avait même arrêté de travailler pour être avec lui à plein temps.