USA: les applications mobiles dans le viseur

  • A
  • A
USA: les applications mobiles dans le viseur
@ REUTERS
Partagez sur :

Une plainte collective a été déposée à l'encontre de plusieurs éditeurs d'applications jugées indiscrètes.

Une procédure judiciaire est lancée. Treize mobinautes américains ont porté plainte en nom collectif contre 18 éditeurs d'applications mobiles dites indiscrètes, rapporte ZDNet.fr.

La plainte, enregistrée lundi dernier au Texas, vise notamment Apple, Facebook, Twitter, LinkedIn, Foursquare, Instagram et Yelp, pour leurs applications sous iOS, le système d'exploitation développé pour l'iPhone et l'iPad.

Des données personnelles stockées sans autorisation

Les éditeurs sont accusés d'avoir enregistré les carnets d'adresse des utilisateurs sans accord de leur part.

D'après l'avocat des mobinautes, ces applications utilisent en effet sans aucune autorisation leur carnet d'adresses, stocké sur leur téléphone pour échanger des informations "dans un but 'social'".

L'affaire avait éclaté en février, lorsqu'un développeur découvrait, en étudiant le fonctionnement de l'application Path d'iPhone, que celle-ci  enregistrait et stockait l'ensemble des données contenues dans le carnet de contacts du téléphone. L'alerte avait été relayée par d'autres journaux comme Rue 89, révélant que l'affaire s'étendait à d'autres applications mobiles.

Apple rectifie le tir

Les plaignants réclament des dommages-intérêts, ainsi qu'une modification des pratiques des éditeurs visés.

Apple avait promis, en février, que la prochaine mise à jour de son système d'exploitation mobile demanderait dorénavant l'accord explicite de l'usager avant d'accéder à ses données personnelles.

Deux membres du Congrès américain ont également demandé à Tim Cook, le directeur général d'Apple, des éclairages sur cette affaire.