Urgence humanitaire en Centrafrique

  • A
  • A
Urgence humanitaire en Centrafrique
Entre les massacres et les pillages, les humanitaires estiment qu'un tiers de la population a besoin d'une aide d'urgence.@ Europe1-Xavier Yvon
Partagez sur :

REPORTAGE - Les exactions se multiplient et un tiers de la population a besoin d’aide. La France va envoyer des renforts militaires.

L’INFO. Livrée aux pillards et aux exactions en tous genres, la Centrafrique est depuis plusieurs mois au bord du chaos. Pays parmi les plus pauvres du monde, cette ancienne colonie française s'est enfoncée dans la violence depuis la chute en mars dernier du président François Bozizé, renversé par une coalition hétéroclite de rebelles, la Séléka, aujourd'hui officiellement dissoute.

centrafrique salomon 930

© E1-Xavier Yvon

Le pays est actuellement livré à des chefs de bande et des mercenaires étrangers. L'Etat s'est lui  effondré et les violences menacent de prendre un tour religieux entre chrétiens, qui constituent la majorité, et musulmans. Face à ce désordre, qui fait craindre à la communauté internationale une "somalisation" du pays, la France, par l’intermédiaire de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, a annoncé dimanche depuis Bangui, la capitale, l’envoi de troupes supplémentaires, tout en exigeant l’organisation d’élections libres début 2015.

>>> En attendant un règlement politique du conflit, la situation humanitaire se dégrade. Près d’un tiers de la population a besoin d’une aide d’urgence, comme a pu le constater l’envoyé spécial d’Europe 1. Salomon, un petit garçon de 22 mois (ici en photo), souffre de malnutrition. Fuyant les combats, sa mère courage a pu le conduire jusqu’au seul hôpital pédiatrique du pays au bout d’un périple de 800 km et un mois et demi dans la brousse.



Centrafrique : l’urgence  humanitairepar Europe1fr

Au moins 300.000 personnes ont été déplacées où se sont déjà réfugiées dans les pays voisins depuis le début de la crise. Actuellement, il y a 410 soldats français sur place. Selon une source diplomatique, les troupes françaises pourraient atteindre 750 voir 1.200 hommes, et viendraient en appui à la force panafricaine Misca, comme ce fut le cas au Mali.

Un des soldats français basés à Bangui en train de sécuriser l'archevêché où se rendait Laurent Fabius :

centrafrique 930

© E1-Xavier Yvon

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

A LIRE AUSSI :

• ZOOM - Pourquoi Fabius est-il allé en Centrafrique ?
• DECRYPTAGE - Que se passe-t-il en Centrafrique ?