Une ville chinoise fermée à cause de la pollution

  • A
  • A
Une ville chinoise fermée à cause de la pollution
Un épais brouillard dû à la pollution paralyse les activités économique d'une ville du nord-est de la Chine.@ REUTERS
Partagez sur :

La majorité des activités économiques d'Harbin, au nord-est du pays, ont été suspendues après un pic de pollution.

Ce n'est pas le fameux "fog" anglais, mais le "smog", un brouillard dû à la pollution qui paralyse une agglomération du nord-est de la Chine. Un nuage de couleur brun foncé s'est abattu sur les rues de Harbin, abaissant la visibilité à 10 mètres et réduisant bâtiments, circulation automobile et feux de signalisation à des silhouettes indistinctes.  Des écoles ont dû rester fermées, le trafic routier a été bloqué et l'aéroport a cessé ses activités.

L'indice de pollution a atteint la valeur de 500 - ce qui constitue théoriquement le niveau maximal mesuré par l'échelle chinoise - , mais a été décrit comme "hors échelle". Ce pic de pollution est lié à l'arrivée de l'hiver et à l'utilisation du chauffage domestique. La présence du smog devrait se poursuivre pendant les prochaines 24 heures.