Une tribune compare Merkel à Hitler

  • A
  • A
Une tribune compare Merkel à Hitler
@ Reuters
Partagez sur :

MEDIAS - Le journal espagnol El Pais a retiré un billet d'opinion très critique envers la chancelière.

L'INFO. Le journal espagnol El Pais a retiré dimanche de son site une tribune très critique envers l'Allemagne et Angela Merkel, comparée à Adolf Hitler, qui avait provoqué des réactions indignées sur Twitter, regrettant des "affirmations déplacées".

Que dit la tribune ? Dans la tribune, publiée dans l'édition régionale andalouse d'El Pais et sur son site, Juan Torres Lopez, professeur d'économie à l'Université de Séville, écrivait que "Angela Merkel, comme Hitler, a déclaré la guerre au reste du continent, cette fois pour s'assurer un espace vital économique". Angela Merkel "nous punit pour protéger ses grandes entreprises et ses banques, et aussi pour faire oublier à son électorat le modèle honteux qui a fait que le niveau de pauvreté de son pays est le plus élevé des vingt dernières années, que 25% des salariés gagnent moins de 9,15 euros/heure ou que la moitié de sa population ne représente qu'un misérable 1% de toute la richesse nationale", poursuivait-il.

>>> A lire : Angela Merkel, l’insubmersible

La réponse d'El Pais. Ce texte au vitriol a ensuite été remplacé par un communiqué du quotidien espagnol. "El Pais a retiré de son site l'article "L'Allemagne contre l'Europe", signé par Juan Torres Lopez et publié dans son édition d'Andalousie, car il contenait des affirmations que le journal juge déplacées", explique le journal de centre-gauche. "El Pais regrette qu'une erreur dans la supervision ait permis la publication de cet article. Les opinions exprimées par Torres Lopez ne représentent que son auteur", précise le communiqué.

Qu'en dit l'auteur ? Sur son blog, l'auteur a tenu à revenir sur sa tribune controversée. "Je déplore l'interprétation selon laquelle la thèse de cet article est de comparer Mme Merkel avec Hitler, comme certaines personnes l'affirment sur le Net", explique Juan Torres Lopez. Ces deux personnes ne sont pas "comparables" et leurs politiques "néfastes ne sont pas sur le même pied d'égalité", précise-t-il.



Des critiques sur la Toile. Sur Twitter, des internautes avaient exprimé leur choc et leur indignation avant le retrait de la tribune. "El Pais est devenu loco (fou, ndlr) - et je commence à avoir peur", écrivait dimanche matin Mathieu von Rohr, chef du bureau parisien de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.



"Amer. Maintenant El Pais publie un éditorial dans lequel Merkel est comparée à Hitler", écrivait Robin Alexander, un journaliste du quotidien allemand Die Welt.

Le retrait de la tribune a également provoqué des réactions en ligne, certains internautes criant à la censure.