Une touriste espagnole tuée par la police dans une favela de Rio

  • A
  • A
Une touriste espagnole tuée par la police dans une favela de Rio
Les policiers ignoraient que les passagers étaient des touristes et ont ouvert le feu. (Photo d'illustration)@ AFP
Partagez sur :

Selon les forces de l'ordre, la touriste a été accidentellement tuée alors que la voiture qui transportait le groupe de voyageurs tentait de forcer un barrage de la police. 

La police de Rio de Janeiro a annoncé lundi avoir tué accidentellement une touriste espagnole qui visitait une favela dans laquelle deux agents avaient été blessés lors d'affrontements avec des trafiquants quelques heures plus tôt.

La voiture qui transportait les touristes "a forcé un barrage de la police" dans la favela de Rocinha et les policiers, qui ignoraient que les passagers étaient des touristes, ont ouvert le feu, ont expliqué les forces de l'ordre dans un communiqué.

La plus grande favela de Rio. Selon le site internet d'informations G1, la victime est une citoyenne espagnole de 67 ans. Elle a été transportée vers un hôpital local, mais "a succombé à ses blessures", a précisé la police militaire de Rio dans son communiqué, ajoutant qu'une enquête interne avait été ouverte. Plus grande favela de Rio, Rocinha, où s'entassent près de 100.000 personnes, vit au rythme des fusillades quasi quotidiennes depuis plus d'un mois, avec des affrontements entre deux gangs rivaux pour le contrôle du trafic de drogue.

La police a réalisé ces dernières semaines de grandes opérations sur place pour traquer les trafiquants, certaines d'entre elles avec le soutien de l'armée, qui a mobilisé plusieurs centaines de soldats. Environ une heure avant la mort de la touriste espagnole, deux policiers avaient été blessés dans un échange de tirs avec des individus soupçonnés d'être des membres de ces gangs.

Des visites guidées organisées dans les favelas. Plus d'un an après avoir reçu les Jeux olympiques, Rio est en proie à une flambée de violence, notamment dans les favelas, quartiers pauvres où vivent environ un quart des 6,5 millions d'habitants de la métropole. Bien qu'il soit fortement déconseillé aux touristes de se rendre dans les favelas, certaines agences y organisent des visites guidées.