Une Saoudienne aux JO de Londres

  • A
  • A
Une Saoudienne aux JO de Londres
@ REUTERS
Partagez sur :

Le régime a indiqué que, pour la première fois, des athlètes féminines seraient autorisées à participer.

Pour la première fois, des Saoudiennes pourraient faire partie de la délégation du pays aux JO. Le Comité olympique saoudien va en effet "superviser la participation des athlètes féminines qui peuvent être qualifiées", a annoncé dimanche un communiqué de l’ambassade saoudienne à Londres.

Longues négociations avec les autorités religieuses

Depuis plusieurs mois, les tractations vont bon train entre le régime et le Comité international olympique, dont la tolérance à l’égard des pays du Golfe, qui excluent les femmes de leurs délégations, est critiquée.

En avril, la partie semblait gagnée pour les conservateurs, qui s’opposent à ce geste d’émancipation féminine. Mais le roi Abdallah, favorable à une participation accrue des femmes dans la société saoudienne, a tenu bon et finalement obtenu gain de cause, après de longues négociations avec les autorités religieuses. L’annonce a été repoussée en raison de la mort du prince héritier Nayef.

Une cavalière dans la délégation olympique

La seule athlète en lice devrait être la cavalière Dalma Rushdi Malhas, qui s’était distinguée en gagnant en 2010 une médaille lors des Jeux de la Jeunesse à Singapour.

Des officiels saoudiens ont toutefois précisé à la BBC que d’autres sportives pourraient participer et que le cas échéant elles seraient vêtues de manière à "préserver leur dignité".

Le Qatar et Brunei sont les deux autres pays qui n’ont jamais envoyé d’athlètes féminines aux Jeux Olympiques.