Une Pussy Riot transférée en Sibérie

  • A
  • A
Une Pussy Riot transférée en Sibérie
A gauche, Nadejda Tolokonnikova, la membre des Pussy Riot transférée en Sibérie.@ Reuters
Partagez sur :

Nadejda Tolokonnikova est arrivée dans son nouveau camp de travail, situé en Sibérie.

Elle se trouve effectivement en Sibérie. Le service pénitentiaire russe a confirmé jeudi que Nadejda Tolokonnikova, l'une des deux jeunes femmes emprisonnées du groupe contestataire russe Pussy Riot, était arrivée dans son nouveau camp de travail, situé en Sibérie.

"Elle se porte bien". "Tolokonnikova est arrivée dans un des établissements pénitentiaires de la région de Krasnoïarsk" (Sibérie orientale), a indiqué le service pénitentiaire dans un communiqué publié sur son site officiel. "Elle se porte bien", a précisé un porte-parole de l'antenne locale de ce service.

Sa famille pas tenue au courant. Une notification a été envoyée aux proches de Nadejda Tolokonnikova pour les informer de son nouveau lieu de détention, selon le porte-parole. "Ils ont déjà dû la recevoir", a-t-il ajouté. Irina Khrounova, l'avocate de Nadejda Tolokonnikova, et le mari de la jeune femme, Piotr Verzilov, ont cependant affirmé n'avoir reçu à ce jour aucune information officielle. "Nous n'avons rien reçu, mais nous avons découvert nous-mêmes où est Nadia", a déclaré Pitor Verzilov, précisant qu'il dévoilerait le nom du camp ultérieurement.