"Une prison dorée avec mes enfants"

  • A
  • A
"Une prison dorée avec mes enfants"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Anne-Laure Colleter vit suspendue à une décision de justice depuis plusieurs mois.

Depuis plus de trois mois, une jeune Française se cache au Consulat de France à Istanbul, avec ses enfants. Anne-Laure Colleter craint que le père d'origine turque, dont elle est séparée, lui enlève à nouveau. Légalement, c'est à elle que revient la garde mais le père a fait appel de la décision.

Tant que la justice turque n'a pas rendu son verdict final, la jeune femme ne peut pas regagner la France.

"La vie qu’on mène depuis plusieurs mois n’est pas normale". "J’ai peur de sortir et je rase les murs" confie la jeune femme à Europe 1.

Depuis plusieurs mois, elle vit dans l'angoisse :

Le 11 décembre dernier, le tribunal d’Istanbul accordait à Anne-Laure Colleter, la garde de Kayhan, âgé de 14 ans et de sa sœur Evine, 6 ans. Mais le père des deux enfants a fait appel de cette décision.

La famille vivait dans la région de Morlaix quand le père avait, en 2007, enlevé les enfants, puis les avait amenés en Turquie, son pays d’origine.Un mandat d'arrêt européen avait été lancé à l'encontre du père. Les deux enfants et leur père avaient finalement été localisés à Bolluca, un village situé à 30 km d'Istanbul.