Une miss Turquie condamnée à la prison avec sursis pour insultes à Erdogan

  • A
  • A
Une miss Turquie condamnée à la prison avec sursis pour insultes à Erdogan
Les procès pour injure envers Erdogan se sont multipliés depuis son élection à la tête de l'Etat en août 2014.
Partagez sur :

Élue en 2006, Merve Buyuksarac a publié sur son compte Instagram une version satirique de l'hymne turc, visant le président Erdogan.

Une ancienne miss Turquie, Merve Buyuksarac, a été condamnée mardi à un an et deux mois de prison avec sursis pour avoir partagé sur son compte Instagram un poème comportant des insultes contre le président Recep Tayyip Erdogan, ont rapporté les médias locaux. Merve Buyuksarac, 27 ans, a été couronnée miss Turquie en 2006.

"Insultes à une personnalité d'Etat". La justice lui reprochait d'avoir publié une version de l'hymne national turc contenant des insultes contre le président Erdogan en 2014, lorsqu'il était encore Premier ministre. La jeune femme a été condamnée par un tribunal d'Istanbul pour "insultes à une personnalité d'Etat" mais l'exécution de sa peine a été reportée, a indiqué l'agence de presse Dogan.

Liberté d'expression. Brièvement arrêtée en janvier 2015, la jeune femme avait alors admis aux enquêteurs avoir partagé une partie d'un texte publié dans un hebdomadaire satirique mais affirmé n'avoir "pas souhaité" insulter le président. Les avocats de Erdogan ont néanmoins défendu que le partage de ce poème n'entrait pas dans "le cadre de la liberté d'expression" et outrepassait "les limites de la critique" en "humiliant" le président Erdogan, selon Dogan.

Les procès pour injure envers Erdogan se sont multipliés depuis son élection à la tête de l'Etat en août 2014, signe, selon ses détracteurs, d'une dérive autoritaire. Près de 2.000 procédures judiciaires ont été lancées en Turquie, visant aussi bien artistes et journalistes que simples particuliers.