Meurtre de Boris Nemtsov : manifestation d'ampleur à Moscou

  • A
  • A
Meurtre de Boris Nemtsov : manifestation d'ampleur à Moscou
@ AFP
Partagez sur :

Un député de la Rada ukrainienne a affirmé dimanche avoir été arrêté par la police russe à Moscou peu avant le début de la marche à la mémoire de l'opposant.

Les organisateurs revendiquent 70.000 participants. Plusieurs milliers de personnes ont participé dimanche à la marche en hommage à Boris Nemtsov, à Moscou. La police a pour sa part fait état de 21.000 participants rassemblés en début d'après-midi pour ce défilé qui a été autorisée par les autorités en plein centre de la capitale russe. A Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays, au moins 6.000 personnes se sont également rassemblées pour honorer la mémoire de l'opposant.

Un député ukrainien dit avoir été arrêté à Moscou. Un député ukrainien qui s'était spécialement rendu à Moscou, Alexeï Gontcharenko, a été arrêté par la police avant le début de la marche. "Il est accusé de rébellion contre les forces de l'ordre. Il doit être jugé demain (lundi)", a indiqué son avocat Mark Feiguine, cité par l'agence de presse RIA Novosti. Un autre avocat du député a fait savoir dans la soirée que son client avait pu quitter le commissariat. 

"Je ne criais aucun slogan, je ne portais aucune pancarte, aucun drapeau. Ils m'ont arrêté simplement pour un t-shirt. Maintenant, ils m'emmènent au commissariat", a écrit Alexeï Gontcharenko sur le réseau social à côté d'une photo sur laquelle il porte un t-shirt avec la photo de Nemtsov et l'inscription "Les héros ne meurent pas".

la police sécurise les abords de la manifestation à Moscou, en Russie..

© AFP

"Il s'est battu pour une Russie libre". La marche a débuté à 15 heures, soit 13 heures en France. "Il est mort pour l'avenir de la Russie" ou "Il s'est battu pour une Russie libre", pouvait-on lire sur les pancartes tenues par les manifestants à Moscou, selon des journalistes sur place.

La plus grande mobilisation depuis 2012. "Nous estimons que plus de 70.000 personnes sont là", a déclaré Alexandre Rikline, l'un des organisateurs de la marche qui a été autorisée par les autorités. Si les chiffres donnés par les organisateurs sont corrects, il s'agit de la plus grande mobilisation de l'opposition depuis la réélection de Vladimir Poutine en 2012. Une manifestation de grande ampleur contre l'ingérence de la Russie en Ukraine avait rassemblé quelque 20.000 personnes à Moscou en septembre dernier.



"La marche ne convient pas à ce moment tragique". Quelques heures avant d'être assassiné, Boris Nemtsov, intervenant sur sur les ondes de la radio Echo de Moscou, avait appelé les Russes à manifester dimanche. Avec cette marche, l'intention de Boris Nemtsov avait été de remobiliser l'opposition à Vladimir Poutine, même si nombre de critiques du président russe se résignent déjà à sa réélection pour un nouveau mandat de six ans en 2018.

Cette manifestation a été annulée pour se transformer en marche à la mémoire de l'opposant. Leonid Volkov, l'un des organisateurs de la marche, a confirmé que l'objet de la manifestation avait été changé à la suite de l'assassinat de Boris Nemtsov. "La marche que nous avions prévue, avec des drapeaux et des ballons ne convient pas à ce moment tragique, à l'importance de la figure de Nemtsov et à l'ampleur de la ligne rouge que nous avons maintenant franchie", a-t-il dit.

Des hommages rendus samedi. L'émotion était grande samedi parmi les personnes venues rendre hommage à Boris Nemtsov. Dès samedi, plusieurs milliers de personnes ont déposé des fleurs et des bougies samedi sur le pont, à proximité des murs du Kremlin, où l "Quand j'ai appris la nouvelle, je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit", raconte Valentina Dmitrieva. "Pour nous, les gens simples, c'est une énorme perte". "Nemtsov était de ma génération, c'est comme si on m'avait aussi tiré dessus. C'est un coup fatal qu'on a porté sur la tête de toute notre démocratie, de tous nos espoirs", renchérit Alexandre Badiev, un retraité de 59 ans.

Manifestations en province et à l'étranger. Des milliers de personnes lui ont également rendu hommage en province, notamment à Ekaterinbourg, dans l'Oural, et à Tomsk, en Sibérie, ainsi qu'à l'étranger où des rassemblements ont été organisés à Paris, Kiev, Budapest, Varsovie et Vilnius.

>> LIRE AUSSI - Assassinat de Boris Nemtsov : le point sur l'enquête

>> LIRE AUSSI - L'ambassadeur de Russie en France : "on veut déstabiliser la Russie"

>> LIRE AUSSI - Qui était Boris Nemtsov ?

>> LIRE AUSSI - Le principal opposant de Poutine abattu à Moscou