Alerte levée après des rumeurs de fusillade sur un campus de Zurich

  • A
  • A
Alerte levée après des rumeurs de fusillade sur un campus de Zurich
@ Reuters
Partagez sur :

La police de Zurich a donné la fin de l'alerte après avoir bouclé un campus suite à des rumeurs de fusillade. 

Fin de l'alerte. Après près de 3 heures de confinement, la police de la ville de Zurich a finalement décidé de sonner la fin de l'alerte. Sur Twitter, elle a expliqué avoir ordonné l'évacuation des élèves et des employés de la Haute école d'art de Zurich. Ces derniers étaient bloqués depuis jeudi matin sur le campus suite à des rumeurs de fusillade. 

Des élèves retranchés. D'après un étudiant cité par le journal suisse Le Matin, les élèves étaient "en plein cours quand l'alarme qui nous a dit qu'on doit se planquer a commencé à sonner." "On a vraiment trop peur" avait expliqué cet étudiant au journal. Les étudiants s'étaient retranchés dans le bâtiment "Toni-Areal", où se déroulaient les cours de musique. La police zurichoise avait confirmé l'intervention en cours, mais n'avait pas donné plus de détails sur les causes de cette dernière. 

Un appel anonyme. Selon 20 Minutes.ch, l'alarme avait été déclenchée suite à un appel téléphonique anonyme. La semaine dernière déjà, une alerte avait été lancée dans l'école. Mais, elle aussi s'était révélée fausse. 

Les hashtags #ToniAreal et #ZHDK ont aussitôt fleuri sur Twitter et sur Instagram. Les utilisateurs ont posté de nombreuses photos de l'intervention en cours :