Une fuite d’ammoniac sur l'ISS

  • A
  • A
Une fuite d’ammoniac sur l'ISS
@ Max PPP
Partagez sur :

L'équipage et la station ne sont pas menacés par cet accident, selon Alain Cirou.

L'INFO. La station spatiale internationale est en difficulté. Des spécialistes russes et américains sont actuellement en train de faire le point sur la fuite d'ammoniac sur la base, a indiqué vendredi le chef le chef du segment russe de l'ISS, Vladimir Soloviev, jugeant qu'il s'agissait d'une "anomalie très grave". "Aujourd'hui nous allons étudier" la possibilité de faire sortir l'équipage dans l'espace pour détecter la provenance de la fuite, a-t-il affirmé précisant que pour l'heure, aucune décision n'avait encore été prise.

Un peu plus tôt, la Nasa avait également confirmé sur son site Internet que l'équipage de l'ISS avait détecté une une fuite d'ammoniac provenant d'un des systèmes de refroidissement, soulignant toutefois que cela ne faisait courir aucun danger aux astronautes ni à la Station.

Comment l'ont-ils détecté ? L'équipage actuel, qui compte six personnes, a alerté le centre de commandement de la Station, basé à Houston au Texas, de la présence "de petits flocons blancs flottant autour de la Station", avait précisé la Nasa dans un communiqué. Des images communiquées par l'équipage ont confirmé la fuite provenant d'un des systèmes de refroidissements, qui avait déjà été défectueux le 1er novembre 2012. L'ammoniac est utilisé pour refroidir les circuits par lesquels transite l'électricité produite par des panneaux solaires.

>>> Pour Alain Cirou, consultant Europe 1 des questions spatiales, cet accident est "grave" mais la sécurité de l'équipage n'est pas menacée.

Alain Cirou, Consultant scientifique d’Europe 1

Que s'est-il passé ? Ce sont des systèmes extérieurs à la station qui sont concernés. A l'intérieur, l'équipage n'a pas de problème. La température est normale. L'air est recyclé. Le problème se situe à l'extérieur. La station spatiale est équipée de 2.500 m2 de panneaux solaires, au nombre de huit. Ils sont installés sur une grande poutre. Dans la production d'électricité, quand on la transporte, ça chauffe les systèmes. Il y a donc un système de refroidissement qui a pour objectif de faire baisser la température là ou passe l'électricité. Et ce système possède de l'ammoniac.

En fait, le circuit que l'on appelle caloporteur, c'est-à-dire cet ammoniac, évacue la chaleur de ces systèmes électriques en alimentant des radiateurs. C'est exactement comme un circuit de chauffage que l'on a chez soi. Quand on produit de la chaleur avec une chaudière, on transporte cette chaleur dans des radiateurs sauf que c'est avec de l'eau. Cette fois, c'est avec de l'ammoniac.

Que peuvent-ils faire ? Ils peuvent couper ce segment défectueux. Ils peuvent décider par exemple que ce panneau solaire va être coupé. Cela ne coupe pas l'ensemble de l'électricité de l'ISS, loin de là.

Cette panne c'est grave ? Oui c'est grave car c'est une panne du système de refroidissement. C'est comme si on avait une fuite hydraulique sur les freins d'une voiture. Il va falloir s'en occuper mais ça ne met pas en danger l'équipage.