Une Franco-turque soupçonnée de préparer un attentat arrêtée à Istanbul

  • A
  • A
Une Franco-turque soupçonnée de préparer un attentat arrêtée à Istanbul
Capture d'écran du reportage de France 2 dans lequel apparaît Ebri Firat.@ France 2
Partagez sur :

La jeune Toulousaine était partie en Syrie combattre l'Etat Islamique aux côtés des Kurdes.

D'après des informations de France 3 Midi-Pyrénées, une franco-turque originaire de Toulouse a été arrêtée à Istanbul le 8 septembre. Ebru Firat a été interpellée à l'aéroport Atatürk après que la police turque ait reçu des informations selon lesquelles la jeune femme s'apprêtait à commettre un attentat suicide dans la grande ville turque.

Elle combattait Daech. Selon sa famille, Ebri Firat était en route pour Toulouse après être allée voir ses parents au Kurdistan. Dotée de la double nationalité française et turque, elle était étudiante en médecine à Toulouse lorsqu'elle a décidé de rejoindre le Kurdistan syrien en 2015 pour se battre contre l'organisation Etat Islamique. A ce titre, elle est apparue en janvier dernier dans un reportage de France 2 sur les Français qui combattent Daech, sous le nom de "Céline".

Une membre du PKK ? Selon une agence progouvernementale turque, Ebru Firat est membre du PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan, considéré comme une organisation terroriste par les autorités turque. Peu de temps après son interpellation, la presse "officielle" a diffusé des photos d'elle aux côtés de responsables du PKK, utilisant son nom de combattante contre Daech, "Amara", comme un supposé nom de code terroriste. D'après Maître Agnès Casero, l'avocate de la famille, Ebri Firat est incarcérée mais a pu voir un avocat sur place. Elle en appelle désormais aux services diplomatiques français pour faire avancer le cas de la jeune franco-turque. Mais les nombreux attentats imputés au PKK en Turquie risque de compliquer la situation.