Une Française incarcérée au Brésil

  • A
  • A
Une Française incarcérée au Brésil
@ MAXPPP
Partagez sur :

Elle a été arrêtée pour trafic de drogue. Son père la dit "piégée" comme 14 autres compatriotes.

Jessica Briffault, 28 ans, a été interpellée mardi dernier à l’aéroport de Sao Paulo, au Brésil, avec 9 kilos de cocaïne dans sa valise. Cette Française est depuis incarcérée pour trafic de drogue, mais ses proches assurent qu’elle a été "piégée" par la promesse d’un voyage gratuit. Elle risque 15 ans de prison.

Elle "va très bien"

Depuis sa cellule, Jessica Briffault a reçu la visite du consul de Sao Paulo, Sylvain Itte. "On est en train de parler avec elle. Elle va très bien", a-t-il assuré.

L’affaire avait été révélée par le père de Jessica, originaire d’Aubergenville, dans les Yvelines. "Il y a environ dix jours, elle nous a fait part d'un voyage, je ne sais pas par qui, qui lui était proposé gratuitement soi-disant pour tester un circuit touristique. C'était du jour pour le lendemain", a-t-il expliqué.

"Cette histoire de test de circuit touristique, cela ne m'a pas surpris, surtout qu'elle avait des amis dans le métier", a ajouté Michel Briffault. "Je l'avais mise en garde sur cette opportunité. J'ai trouvé étrange que cela se fasse aussi rapidement. Je sais que Jessica est naïve et prête à faire confiance", affirme-t-il toutefois.

Une autre valise

D’après la famille de Jessica Briffaut, la valise dans laquelle la drogue a été retrouvée n’est pas celle avec laquelle elle était partie. "C'est bien la preuve qu'on a voulu lui porter tort. Et elle a été arrêtée alors qu'elle était déjà dans l'avion", a expliqué son père.

"Elle a évidemment été piégée. Apparemment, il y en a pas mal qui ont été piégées. Je ne sais pas comment elles sont recrutées", a-t-il affirmé dimanche. De son côté, la soeur de Jessica, Joanna Briffault, a déclaré s'inquiéter d'"une filière organisée et assure que la police française se penche sur le dossier".

14 Français incarcérés

Arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à prendre son vol retour pour Paris, avec une escale à Lisbonne, Jessica ne serait en effet pas la seule Française dans son cas. D’après le ministère français des Affaires étrangères, "quatorze compatriotes, arrêtés dans les derniers mois, sont actuellement détenus à Sao Paulo".Elles sont six dans la même prison que Jessica.

"C’est un peu toujours la même historie qu’on nous raconte. Elle n’est pas très surprenante", explique le le consul de Sao Paulo Sylvain Itte. "Les rabatteurs savent s’y prendre. Ils repèrent les personnes les plus fragiles, ou celles qu’ils pensent pouvoir facilement influencer, qui ont un problème financier, ou envie de croire à un rêve."

"Les femmes présentent souvent un profil similaire. Elles sont jeunes, isolées, ont parfois des emplois précaires", indique une source policière, estimant qu'il existe "une filière de recrutement en France" de passeurs.