Une faille en Antarctique sur le point de créer un iceberg géant

  • A
  • A
Une faille en Antarctique sur le point de créer un iceberg géant
Le plus grand iceberg connu à ce jour s'est décroché en 2000 en mer de Ross. Photo d'illustration.@ NASA / MARIA-JOSE VINAS / NASA / AFP
Partagez sur :

L'iceberg qui menace de se détacher est 300.000 fois plus grand que celui qui a coulé le Titanic.

Un gigantesque iceberg est sur le point de se décrocher de l'Antarctique, ce qui rendrait la navigation très hasardeuse pour les navires à proximité du continent gelé, ont rapporté mercredi les scientifiques. Une immense faille de 175 km de long, identifiée depuis 2014, s'est créée sur la barrière de Larsen, une formation de glace le long de la côte orientale de la péninsule Antarctique du Cap Longing.

L'un des plus grands jamais enregistrés. Cette faille, appelée Larsen C, a isolé un morceau de banquise de 5.000 km2, soit la taille du département de la Creuse, qui n'est plus relié au reste du continent que par un bras de glace de 13 km. "C'est comme la dent de lait" d'un enfant qui est sur point de tomber, a déclaré Andrew Fleming, du British Antarctic Survey. L'iceberg qui menace de se détacher est 300.000 fois plus grand que celui qui a coulé le Titanic et l'un des plus grands jamais enregistrés. Le plus grand iceberg connu à ce jour s'est décroché en 2000 en mer de Ross. D'une superficie de 11.000 km2, la taille de la Jamaïque, il a mis des années à se disloquer.

Risque d'élévation du niveau des mers. Le recul de la banquise n'affecte pas directement le niveau des océans puisque la glace flotte sur l'eau. Cependant, sa disparition devrait accélérer le glissement des glaciers vers l'océan, ce qui se traduirait par une élévation du niveau des mers à l'échelle mondiale.