Une compagnie aérienne pakistanaise raillée pour un sacrifice de chèvre

  • A
  • A
Une compagnie aérienne pakistanaise raillée pour un sacrifice de chèvre
Les internautes n'ont pas semblé convaincus par la méthode employée par la compagnie aérienne.@ KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :

Le sacrifice de cette pauvre chèvre est censé conjurer le sort après le crash d'un avion de la compagnie aérienne pakistanaise PIA au début du mois.

La compagnie aérienne Pakistan International Airlines (PIA) s'est attirée une pluie de moqueries suite au sacrifice d'une chèvre au pied de l'un de ses avions, censé conjurer le mauvais sort après un crash mortel début décembre. Une photo de la mise à mort de l'animal, dimanche sur le tarmac de l'aéroport d'Islamabad, faisait le tour des réseaux sociaux lundi, suscitant des volées de commentaires mordants.

Un "geste de gratitude". La compagnie nationale est sous pression depuis qu'un de ses appareils, un ATR-42, s'est écrasé le 7 décembre dans une zone non habitée du nord du pays, tuant les 47 personnes à bord. Une enquête est en cours pour établir les causes de l'accident. Le sacrifice de la chèvre a été confirmé par un porte-parole de PIA, Danyal Gilani, qui l'a qualifié de "geste de gratitude" de la part d'employés avant la reprise des vols des 10 autres appareils ATR de la compagnie, suspendus après l'accident. "Il ne s'agissait pas d'une décision de la direction", a-t-il précisé.

Raillée sur les réseaux sociaux. Les internautes n'en ont pas moins aussitôt raillé ce qui a été perçu comme une tentative de PIA de garantir la sécurité des vols au moyen d'une "intervention divine". "Ce n'est pas une blague : le #Pakistan invente une nouvelle mesure de sécurité pour sa compagnie aérienne à catastrophes #PIA", a tweeté un internaute, Asim Yousafzai. "Si un chat noir passe devant un avion PIA, vont-ils le faire voler ?", s'est gaussé un autre usager, Sabirnazar.