Une collision évitée entre des avions israélien et français

  • A
  • A
Une collision évitée entre des avions israélien et français
Partagez sur :

Un Airbus d’Air France et un boeing d’El Al se sont manqués de quelque 300 mètres, lundi. Une erreur de pilotage est envisagée.

On est passé tout près de la catastrophe. Un avion de la compagnie aérienne israélienne El Al a failli entrer en collision lundi avec un appareil d'Air France dans l'espace aérien serbe, lundi.

L’enquête a établi qu'un avion de type Airbus 318 d'Air France et un Boeing 777 d'El Al se sont manqués de quelque 300 mètres car "l'avion français n'avait pas suivi les instructions données par le contrôle du trafic aérien", a indiqué le Directorat serbe de l’aviation civile.

"L'équipage de l'avion français avait correctement répété les instructions de descendre à une altitude de 35.000 pieds (10.668 mètres), mais, pour des raisons qui n'ont toujours pas été établies, l'appareil a continué à descendre au dessous de l'altitude requise et approuvée" en survolant Belgrade, a précisé le Directorat.

L’accrochage entre les deux appareils a, semble t-il, été évité grâce à "une intervention au bon moment du contrôleur de vols", toujours selon l’aviation civile serbe.

Interrogé sur une éventuelle erreur de pilotage, Air France a répondu que les pilotes avaient "appliqué les procédures". Elle a ajouté avoir "ouvert une enquête interne et transmis tous les éléments relatifs à ce vol" à la Direction générale de l'aviation civile et au Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), autorités de contrôle aérien en France.