Une bourde à un milliard pour PepsiCo

  • A
  • A
Une bourde à un milliard pour PepsiCo
Partagez sur :

L'entreprise n'était pas au courant qu'elle était poursuivie car une secrétaire avait oublié la convocation au tribunal dans un tiroir.

Une secrétaire un peu débordée, une lettre non lue et rangée un peu hâtivement dans un tiroir, et voilà PepsiCo condamné à 1,26 milliard de dollars d’amende, soit 20% de son profit net annuel…

Tout commence en avril 2009 quand deux entrepreneurs déposent plainte contre la multinationale. Charles Joyce et James Voigt reprochent à PepsiCo de ne pas avoir respecté un accord qu’ils avaient signé ensemble en 1981. Pepsi a utilisé leur concept d’eau purifiée pour lancer Aquafina, une marque d’eau qui marche qui rencontre un franc succès aux Etats-Unis, mais n’a pas respCoecté l’accord de confidentialité concernant le brevet.

Lorsque cette plainte arrive chez PepsiCo sur le bureau de la secrétaire, Katie Henry, le Conseil d’administration de l’entreprise approche, et c’est la priorité du moment. La secrétaire range donc le courrier dans un tiroir où elle l’oublie.

Résultat, chez PepsiCo, personne ne sait que la multinationale est convoquée au tribunal le 30 septembre. Et forcément, le 30 septembre, personne n’est là pour défendre l’entreprise, condamnée par défaut, ce qu’elle apprendra cinq jours après, lors de la réception d’une lettre qui annonce le jugement.

Depuis, Pepsi s’est battu pour faire annuler le jugement et, vendredi, le tribunal lui a donné en partie satisfaction. Le jugement est invalidé temporairement afin que PepsiCo puisse préparer sa défense. Quant à la secrétaire, elle est toujours fidèle à son poste. PepsiCo a jugé sa négligence "excusable". Il faut dire qu’en vingt ans de carrière, elle avait toujours été irréprochable.