Une bactérie mortelle inquiète l'Allemagne
Les recherches continuent concernant la bactérie à l'origine de l'épidémie en Europe . © MAXPPP

Cette bactérie, à l’origine d’hémorragies du système digestif, a probablement déjà fait au moins trois morts.

Une bactérie causant des hémorragies du système digestif se propage en Allemagne. Elle aurait déjà été à l’origine d’au moins quatre décès. Le premier cas concerne "une femme de 83 ans décédée le 21 mai, après avoir été admise le 15 mai à l'hôpital pour des colites hémorragiques. Des examens en laboratoire ont prouvé l'infection" à l'E.coli enterohémorragique (Eceh), la bactérie en question, a indiqué mardi le ministère de la Santé de Basse-Saxe dans un communiqué.

Une enquête est cependant en cours pour déterminer de manière certaine la cause de la mort de cette octogénaire. Mais ces deux dernières semaines, des centaines de cas, confirmés ou supposés, d’infection à l’Eceh ont été détectés, selon l'Institut Robert-Koch (RKI), chargé du contrôle et de la lutte contre les maladies. Parmi ces cas, plus de 80 patients ont développé des troubles graves, appelés syndrome hémolytique et urémique ou SHU, une infection du système digestif.

L'Eceh se trouverait notamment dans les légumes frais

Dans un communiqué diffusé mardi, l'Institut Robert-Koch s’inquiète du fait que ces malades sont principalement des adultes. Le SHU touche en général les enfants en bas âge essentiellement.

L’origine de la bactérie est pour le moment inconnue. Selon le docteur Thérèse Staub, interviewée par le quotidien luxembourgeois L’Essentiel, les agents pathogènes en cause pourraient être d’origine animale, puisque les souches de l’ECEH trouvent des conditions adaptées à leur développement dans les intestins de ruminants.

Les bactéries peuvent donc se retrouver dans des produits à base de lait cru, et aussi être véhiculés par des légumes frais, récoltés sur des champs traités avec du purin, continue le médecin. Autres foyers possibles de contamination : la viande crue et le contact avec des humains contaminés.

Laver les légumes ne suffit pas toujours, et le RKI recommande de cuire au moins pendant 10 minutes à 70° les aliments pour réduire les risques de contamination.