Une autre girafe menacée d'euthanasie au Danemark

  • A
  • A
Une autre girafe menacée d'euthanasie au Danemark
@ REUTERS
Partagez sur :

ANIMAUX - Une autre girafe est menacée d'euthanasie au Danemark, quelques jours après le scandale suscité par la mort d'un girafon.

L'INFO. Nouvelle polémique en vue au Danemark ? Un zoo danois a indiqué jeudi qu'il allait peut-être devoir euthanasier une girafe en bonne santé appelée Marius, quelques jours seulement après l'indignation soulevée par la mort d'un autre Marius dans un autre zoo danois.

Un patrimoine génétique peu intéressant. Le zoo Jyllands Park à Videbaek (ouest) envisage cette possibilité pour cette girafe mâle de sept ans, pour les mêmes raisons: il n'a pas un patrimoine génétique intéressant. "On ne va pas pouvoir le garder si on obtient une femelle, parce qu'on aurait deux mâles qui se battraient", a expliqué une gardienne du zoo, Janni Løjtved Poulsen. "On a reçu une girafe mâle qui est haut placée d'un point de vue génétique, et tout dépend du coordinateur de la reproduction quand ils auront une autre girafe pur-sang", a-t-elle ajouté.

Un mâle "pur-sang". Le zoo a adhéré il y a un peu plus d'un an au programme pour les espèces protégées de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), et reçu dans ce cadre un mâle "pur-sang" en avril 2013. Marius, dont les gènes ne sont pas suffisamment originaux, doit maintenant trouver un autre zoo ou risque de mourir.

La mort de Marius a fait le tour du monde. Dimanche, la nouvelle de la mort de l'autre Marius a fait le tour du monde, à la plus grande surprise du zoo de Copenhague qui l'a autopsié devant des visiteurs, dont des enfants. Le zoo avait longuement expliqué ne pas avoir d'autre choix que de ne pas laisser le girafon devenir adulte, à cause du risque de consanguinité.

Des salariés avaient même reçu des menaces de mort.

Le soutien de la SPA danoise. Mais le zoo a reçu mardi le soutien de la plus grande association de défense des animaux danoise, Dyrens Beskyttelse, l'équivalent de la SPA française, qui a estimé normale la sélection pour préserver l'espèce.

sur le même sujet, sujet,

RETOUR SUR - L'euthanasie d'un girafon fait scandale au Danemark

DÉCISION - Plus d'animaux sauvages dans les cirques belges