Une ado fuit en France, avec son prof

  • A
  • A
Une ado fuit en France, avec son prof
@ CAPTURE DU SITE INTERNET MEGANSTAMMERS.COM
Partagez sur :

Megan Stammers, une Britannique de 15 ans, a disparu depuis vendredi.

"Aidez-moi à trouver Megan !". C’est l’appel lancé par la mère d’une adolescente de 15 ans, originaire du Sussex, en Grande-Bretagne, qui a disparu depuis vendredi. La jeune fille, Megan Stammers, n’est pas allée en cours vendredi dernier et aurait fugué avec son professeur de mathématiques.

Selon la police du Sussex, la jeune fille aurait été aperçue sur un ferry effectuant la traversée entre Douvres et Calais.  La police française a donc été contactée par les autorités britanniques. Selon le chef de la police de Sussex, la jeune fille ne serait pas en danger, "mais nous souhaitons qu’elle contacte sa famille, très inquiète".

Un professeur musicien et bloggeur

Selon la presse britannique, Megan se serait enfuie avec son professeur de maths, Jeremy Forrest, âgé de 30 ans, à bord de la voiture de l'enseignant, une Ford Fiesta noire.

Toujours selon la presse britannique, l'enseignant, qui est marié aurait écrit il y a quelques mois sur un blog, rédigé sous son nom de scène : "je suis accroc à toi comme à de l'héroïne", évoquant son "dilemme moral". "Comment devons nous, comment devrions nous, définir ce qui est bien ou mal, acceptable ou inacceptable?", aurait-il ajouté.

24.09-capture-blog-prof-mat

Des appels sur Facebook et Twitter

"Nous voulons juste qu’elle nous contacte. Nous sommes très inquiets et elle nous manque énormément", a, quant à lui, écrit le père de Megan, sur un site Internet créé pour retrouver la jeune fille. "S’il te plait Megan, appelle-nous", a-t-il ajouté.

24.09-site-web-megan-stamme

Les parents de Megan lui ont également envoyé des messages sur Facebook pour lui demander de les contacter. Ils ont également utilisé le site de microblogging Twitter – comme l’a également fait la police du Sussex – pour tenter de localiser l’adolescente.

24.09-tweet-megan-stammers

La police appelle le professeur de mathématiques "à faire la bon choix" en poussant l’adolescente à contacter ses parents.