Un virus géant vieux de 30.000 ans découvert

  • A
  • A
Un virus géant vieux de 30.000 ans découvert
@ REUTERS
Partagez sur :

SOUS LA GLACE - En Sibérie, des scientifiques ont découvert un nouveau type de virus géant datant de plus de 30 000 ans. Inoffensif heureusement.

LA DÉCOUVERTE. Il a été baptisé "Pithovirus". Dans le sol gelé de la Sibérie, des scientifiques ont découvert un nouveau type de virus géant, qui a survécu pendant plus de 30.000 ans à la congélation. La couche de permafrost dans laquelle il a été retrouvé est contemporaine de l'extinction de l'homme de Neandertal.

Le "Pithovirus" est-il dangereux ? Il est capable d'infecter des amibes. Mais pas de panique : il est inoffensif pour les humains et les animaux, assurent les auteurs de l'étude, publiée dans les comptes-rendus de l'académie des sciences américaines (PNAS).

C'est quoi, un virus géant ? Le "Pithovirus" n'est pas le seul de sa catégorie : deux autres virus géants, le "Mimivirus" et les "Pandoravirus", ont été découverts ces dernières années. Leur particularité : contrairement aux autres virus, ils sont facilement observables avec un simple microscope optique en raison de leur diamètre supérieur à 0,5 millionième de mètre. Et contrairement aux autres virus courants, ils renferment un grand nombre de gènes.

Pourquoi les scientifiques sont-ils inquiets ? Le fait de savoir qu'un virus enfoui dans le sol gelé a pu survivre pendant plus de 30.000 ans et rester infectieux a de quoi inquiéter. "La fonte du permafrost due au réchauffement climatique et l'exploitation minière et industrielle des régions arctiques pourraient comporter des risques pour la santé publique", souligne l'un des co-auteurs de l'étude, Jean-Michel Claverie, du laboratoire "Information Génomique et Structurale" du CNRS à Marseille. En clair, des virus conservés dans le permafrost pourraient bien réémerger, comme par exemple le virus de la variole, qui a sévi autrefois en Sibérie.

sur le même sujet, sujet,

RECHERCHE - Deux virus géants découverts par des Français

ÉTUDE - Le coronavirus MERS serait transmis par les chameaux

SANTÉ - Dengue et chikungunya en Nouvelle-Calédonie