Un sale type dans un bus

  • A
  • A
Un sale type dans un bus
@ EUROPE 1
Partagez sur :

LES HISTOIRES D'@ - Tu ne laisses pas ta place à une vieille dame ? Lynchage en vue sur le web.

Vous vous souvenez de « Snackman », le héros du métro de New York, celui qui faisait le bien autour de lui tout en continuant à grignoter ? Et bien, voici son double maléfique. On reste dans le domaine des transports en commun mais on met le cap au sud, direction Lima au Pérou, à la rencontre d’un sale type et d’une sacrée polémique.

Nous sommes le 11 mai dernier, dans un bus qui file sur l’axe express Naranjal-Plaza de Flores. Le couloir central est occupé par des passagers en équilibre instable, toutes les places assises sont occupées. Toutes y compris un siège à droite, près de la fenêtre sur lequel un jeune homme en tee-shirt rouge est confortablement assis. Juste au dessus de sa tête, le fameux panonceau « merci de laisser votre place aux personnes âgées ».

Une femme âgée, il y en a justement une dans ce bus. Et pour elle, un certain Ryddleon décide alors d’intervenir, caméra de son téléphone allumée. Il interpelle d’un « hey, comment ça va ? » le jeune passager et lui fait remarquer qu’il pourrait céder sa place. Pas de réponse. « Où tu descends ? Comment tu t’appelles», insiste Ryddleon. Toujours pas de réponse. « Et vous, vous en pensez quoi les autres ?», lance-t-il encore en prenant les autres passagers à témoin. Mais le jeune homme au tee-shirt rouge ne bronche pas. Ah si, il tente de mettre sa main devant son visage pour se protéger de la caméra.

« Mal élevé », voilà ce que les autres passagers lui lancent finalement à travers le bus. Et c’est une broutille à côté du déluge d’insultes qu’il a reçues de la part des internautes après la diffusion de la vidéo. C’est un « animal », balance Darth Kñious. Un « guignol », renchérit Percy’s qui prévient : « on va le retrouver ».

Car de l’insulte à la menace, il n’y a qu’un pas… La vidéo sur Youtube a finalement été retirée parce qu’elle « ne respectait pas les règles de YouTube interdisant l’usage de contenu visant à harceler, à agresser ou à menacer une personne », précise la plateforme.

D’où la polémique dans la polémique : le fameux Ryddleon a-t-il eu raison de filmer et diffuser la scène ou a-t-il versé dans la délation facile ? Certains internautes préfèrent désormais en rire, avec le mot-clé #YoSoy, signe de ralliement de tous ceux qui revendiquent « C’est moi le connard du Métropolitain ».