Un réseau d'escrocs sur Internet démantelé par les polices roumaine et européennes

  • A
  • A
Un réseau d'escrocs sur Internet démantelé par les polices roumaine et européennes
La police roumaine a arrêté douze personnes impliquées dans ce réseau (image d'illustration)@ DANIEL MIHAILESCU / AFP
Partagez sur :

En collaboration avec des organismes européens, la police roumaine a démantelé un réseau d'escroc qui a arnaqué plus d'un millier de personnes.

Un gang opérant sur Internet, accusé d'avoir escroqué des acheteurs crédules de plus de 4 millions d'euros, a été démantelé par la police roumaine avec l'aide des organismes européens de coopération policière et juridique, ont annoncé ces derniers jeudi.

Plus d'un millier de personnes escroquées. Douze membres d'un réseau présumé ont été arrêtés, et 64 domiciles ou bureaux perquisitionnés mercredi lors de cette opération soutenue par l'office européen de police Europol et de l'unité de coopération judiciaire Eurojust, ont indiqué les responsables de ces organismes dans un communiqué publié à La Haye, où ils sont basés. Le gang, créé au début 2015 a escroqué plus d'un millier de personnes de plus de 4,5 millions d'euros.

Quelque 350 comptes bancaires. Les arnaqueurs ont apparemment persuadé les victimes de payer pour des biens vendus en ligne fictifs en transférant l'argent dans de faux comptes. "Les comptes bancaires étaient ouverts sous de fausses identités", indique le communiqué conjoint Europol et Eurojust. Les membres du gang "sont soupçonnés d'avoir ouvert environ 230 comptes bancaires à l'étranger et 120 en Roumanie", précise le communiqué.

Une collaboration européenne. Pendant l'opération, le centre d'Europol de cybercriminalité EC3 "a porté une assistance sur place" avec l'aide d'un spécialiste en cybercriminalité équipé d'un bureau mobile "afin de soutenir les enquêteurs en temps réel", indique encore le communiqué. Les membres du gang présumés devront vraisemblablement répondre des chefs d'accusations de "crime économique, blanchiment d'argent et cybercriminalité".