Un reçu pour éviter les contrôles au faciès ?

  • A
  • A
Un reçu pour éviter les contrôles au faciès ?
Le collectif "Stop le contrôle au faciès" demande, à l’image de ce qui est pratiqué en Grande-Bretagne, la mise en place de reçus de contrôle d'identité pour éviter les abus.@ MaxPPP
Partagez sur :

Un collectif demande l’application d’une méthode de la police britannique pour empêcher les abus.

La police française doit-elle s’inspirer des méthodes de la police britannique? C’est en tout cas ce que souhaite le collectif "Stop le contrôle au faciès" alors qu’une quinzaine de personnes se disant victimes de contrôles d'identité au faciès ont assigné, mercredi à Paris, l'Etat en justice. Elles dénoncent cette pratique qu'elles estiment discriminatoire. Pour éviter les abus, "Stop le contrôle au faciès" préconise, à l’image de ce qui est pratiqué en Grande-Bretagne, la mise en place de reçus de contrôle d'identité pour éviter les abus.  

Un coupon remis aux personnes contrôlées

L’origine de cette pratique en Grande-Bretagne remonte à 1999 où une commission indépendante est parvenue à la conclusion que Scotland Yard était institutionnellement raciste. En conséquence, six ans plus tard, le gouvernement a décidé d’imposer aux policiers de fournir un reçu aux personnes contrôlées. Ce document doit contenir le nom de l'agent de police, le motif du contrôle et préciser l'origine ethnique de la personne contrôlée.

Ce reçu donne anisi la possibilité à la personne de porter plainte contre un policier en cas de mauvais traitement. Mais pas seulement. Toutes les informations contenues par ce document sont compilées et chaque année, des statistiques sont publiées. Des discriminations ont ainsi été révélées au grand jour. Ainsi, en 2010, au Pays de Galles et en Angleterre, la police a contrôlé six fois plus de Noirs que de Blancs.

Une pratique remise en cause

Toutefois, la pratique des forces de l'ordre britannique est aujourd’hui elle-même menacée. Le gouvernement a en effet récemment restreint les conditions dans lesquelles les policiers sont obligés de remettre un reçu de contrôle d'identité, au motif que cette pratique leur prenait trop de temps.