Un ranch du Nevada, symbole de l’opposition à Obama

  • A
  • A
Un ranch du Nevada, symbole de l’opposition à Obama
@ Reuters
Partagez sur :

BASTION</STRONG><STRONG>&AMP;NBSP; - BASTIONUn cow-boy qui refuse de payer ses taxes, un ranch transformé en camp retranché. Bienvenue à Bunkerville, Nevada.

Cliven Bundy, égérie anti-fédérale. C’est un "garçon-vacher" têtu comme une mule qui est à l’origine d’une mobilisation populaire un peu particulière, rapportée par le Los Angeles Times et repérée par le blog du Monde.fr BigBrowser. Cliven Bundy, 67 ans, a fait de son ranch de la bien-nommée Bunkerville un camp retranché, un bastion symbole de la lutte contre l’état fédéral américain. Pour accéder à ce statut d’égérie, il a mené un combat de longue date, qui recoupe les haines d’une partie de la population américaine. Voilà 20 ans que le cow-boy sexagénaire refuse de payer les taxes fédérales sur' son bétail. De quoi le propulser héros de l’Amérique anti-Obama. Et ce n’est pas pour lui déplaire.

Cliven

© Reuters


Rassemblement ultra-conservateur. Aujourd’hui, l’état fédéral lui réclame plus d’un million de dollars (730.000 euros) d’arriérés, somme qu’il refuse de verser car "(ses) ancêtres sont arrivés avant le gouvernement fédéral sur ces terres". Son entrée en résistance a suscité des vocations parmi les nombreux opposants à Obama : complotistes, extrémistes religieux, opposants à l’Obamacare, à l’avortement, au mariage gay... Tous se retrouvent sous une même bannière, pour "défendre leur souveraineté" en tant que vrais "patriotes", comme les a nommé le sénateur républicain du Nevada Dean Heller.

chevaux

© Reuters


Treillis militaires et armes semi-automatiques. Résultat, une cinquantaine de miliciens qui patrouillent tout autour de la propriété en treillis, arme semi-automatique à la main, prêts à recevoir chaudement les représentants de l’administration. Les troupes sont menées par Jerry DeLemus, arrivé après 41 heures de voiture, tout droit du New Hampshire. Tous les matins, cet ancien marine de 59 ans, chrétien tendance "born-again", membre de la National Rifle Association (NRA, lobby pour le port des armes), récite la prière devant ses troupes. Il mène ce qu’on appelle aujourd’hui "la bataille de Bunkerville", qui dure depuis plusieurs semaines déjà. Une bataille qui inquiète la population locale et ses représentants : le député démocrate Steven Horsford qualifie les insurgés de  "terroristes de l’intérieur", comme le rapporte le Las Vegas Sun.

Armes

© Reuters


Racisme. Le prestige du papy cow-boy et de ses troupes a tout de même été écorné par ses sorties clairement racistes sur les Afro-Américains, enregistrées par le Washington Post: "Je me suis souvent demandé, sont-ils meilleurs comme esclaves, à ramasser du coton et avoir une vie de famille, ou sont-ils meilleur à profiter des subventions du gouvernement ?". A l’origine soutenu par plusieurs figures du parti républicain comme Rand Paul, il s’est coupé de ses soutiens. Toujours est-il que les miliciens campent toujours devant le ranch, et nul ne sait quand ils partiront. Pas même Cliven Bundy, qui confie : "je n’aimerais pas qu’ils restent ici jusqu’à la fin de mes jours".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

LÉGISLATION - Les armes autorisés dans certains lieux publics dans l'état de Géorgie aux USA.

FUSILLADE - Il ouvre le feu chez Fedex