Un président chinois à Versailles et aux Invalides

  • A
  • A
Un président chinois à Versailles et aux Invalides
@ REUTERS
Partagez sur :

TAPIS ROUGE - Le président chinois Xi Jinping a été reçu en grande pompe aux Invalides et à Versailles.

L’INFO. L’accueil, fastueux, a été réglé au millimètre. Pour recevoir le président chinois Xi Jinping, en visite pour trois jours, la France a déroulé le tapis rouge et déployé des drapeaux chinois un peu partout dans Paris. Au programme, entre autres : un accueil aux Invalides, un dîner intime et une soirée privée au château de Versailles, à la demande de Pékin. Une requête difficile à refuser au chef de l’Etat chinois, car les enjeux économiques et commerciaux sont cruciaux.

Une soirée privée à Versailles... Dans le détail, après une première étape à Lyon, pour visiter notamment le centre de recherches de bioMérieux, Xi Jinping sera accueilli à Paris aux Invalides, alors qu’en général les chefs d’Etat sont reçus sur le perron de l’Elysée.



Jeudi soir, il se rendra au château de Versailles pour une soirée privée avec concert à l’opéra royal et visite, dans les demeures du grand Trianon, du bureau du général de Gaulle, le premier dirigeant occidental à avoir reconnu la Chine communiste, en 1964. 

Château de Versailles 930x620

… Qui fait grincer des dents. Ce sont les Chinois qui ont demandé à se rendre à Versailles. La raison ? Le premier chef de l’Etat français à avoir noué des relations avec l’Empire du milieu n’était autre que Louis XIV. Mais à gauche, l’image fait un peu grincer des dents. L’un des ténors du groupe socialiste à l’Assemblée nationale confie même à voix basse à Europe 1 : "le président sous les ors de Versailles, à l’opéra avec le numéro un chinois à quelques heures du second tour, ce n’est pas avec ça qu’on va mobiliser nos électeurs".

Des contrats avec Airbus. Difficile toutefois de refuser la faveur au président chinois, tant les enjeux économiques sont importants. Le gouvernement veut aller chercher de la croissance, de l’emploi et des contrats, qui vont concerner des Airbus, un partenariat pour fabriquer des hélicoptères, ainsi que des accords avec le groupe nucléaire Areva. Des nouvelles qui seront les bienvenues mercredi, jour de l’annonce des chiffres du chômage.

Un dîner intime. Ces contrats seront probablement aussi au menu du dîner très intime prévu à l’Elysée mercredi soir, avec seulement cinq convives : François hollande, le président chinois, son épouse et les deux interprètes. Après s’être initié au Beaufort et à la rosette à Lyon, le président chinois goûtera à la cuisine du chef multi-étoilé Alain Ducasse, très connu en chine, qui aura pour mission de résumer la gastronomie française en un repas. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DÉCRYPTAGE - Que pèse la Chine en France ?

L'IMAGE - Le président chinois est arrivé en France

AU MENU - Beaufort et rosette pour le président chinois

PORTRAIT - Xi Jinping, aparatchik féroce et monsieur tout-le-monde