Un Philippin a été décapité pour meurtre en Arabie Saoudite

  • A
  • A
Un Philippin a été décapité pour meurtre en Arabie Saoudite
Des manifestations contre la peine de mort sont récurrentes aux Philippines (photo d'illustration). @ TED ALJIBE / AFP
Partagez sur :

PEINE DE MORT - Condamné à mort pour meurtre, un Philippin été décapité au sabre mardi dans la capitale Ryad. 

Un Philippin, condamné à mort pour meurtre en Arabie saoudite, a été décapité au sabre mardi dans la capitale Ryad, portant à 153 le nombre d'exécutions cette année dans ce royaume ultra-conservateur.

153 exécutions depuis le début de l'année. Joselito Lyda San avait été reconnu coupable d'avoir tué Saleh Imam Ibrahim, un Soudanais, en lui assénant un violent coup de marteau à la tête à la suite d'un différend, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué publié par l'agence officielle SPA. Le chiffre de 153 exécutions cette année dépasse très largement celui enregistré en 2014 (87). Il est le plus élevé depuis 1995, année où le royaume avait procédé à 192 exécutions, selon l'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International. 

Meurtre, viol, vol à main armée, apostasie passibles de peine de mort. Les exécutions, toujours relayées par l'agence officielle, étaient en baisse ces dernières années. Meurtre, viol, vol à main armée, apostasie et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, pays régi par une version rigoriste de la charia (loi islamique). Selon Amnesty International, le royaume figure parmi les pays qui exécutent le plus grand nombre de personnes avec la Chine, l'Iran et les Etats-Unis.