Un petit curieux en route vers Mars

  • A
  • A
Un petit curieux en route vers Mars
Le robot Curiosity va essayer de trouver des traces de vie sur Mars@ Reuters
Partagez sur :

La Nasa a lancé samedi son robot "Curiosity" afin de trouver d'éventuelles traces de vie.

Paradoxe de la technologie, c'est à un petit robot de métal et de fils que revient la tâche de découvrir la vie biologique en dehors de la Terre. La Nasa a lancé samedi après-midi vers Mars son robot "Curiosity", le plus sophistiqué jamais envoyé pour explorer une autre planète. Avec un seul objectif dans ses circuits intégrés : essayer pour la première fois de déterminer si l'environnement de la planète rouge a pu être, un jour dans son histoire, propice au développement de la vie.

"Curiosity "ou "Mars Science Laboratory" (MSL) pour son nom complet, qui devrait se poser sur le sol martien en août 2012 après un périple de 570 millions de km, est "vraiment un robot exceptionnel dont la capacité dépasse largement tout ce que nous avons lancé vers une autre planète du système solaire", a souligné mercredi Colleen Hartman, directrice adjointe des missions scientifiques de la Nasa.

900 kg de métal et de gadgets

La fusée Atlas V s'est arrachée de son pas de tir à Cap Canaveral en Floride comme prévu vers 16 heures. La séparation avec le deuxième étage du lanceur est intervenu sans problème un peu plus de 44 minutes après le lancement, ont confirmé les responsables du vol. A terme, la mission doit se poser près de la base d'une montagne de 5.000 m de haut à l'intérieur du cratère Gale.

Petit mais costaud, Curiosity pèse tout de même 900 kg et est alimenté par un générateur nucléaire. Il est deux fois plus long et cinq fois plus lourd que les deux précédents robots martiens - Spirit et Opportunity -, et est équipé de dix instruments scientifiques.

Caméras haute définition, laser ciblant des cibles jusqu'à 7 mètres, foreuse, Curiosity est un véritable couteau suisse de l'espace. Le robot monté sur six roues possède ainsi un bras articulé de 2,1 mètres capable de percer jusqu'à six centimètres dans la roche, une première sur Mars. Les échantillons recueillis seront acheminés dans l'un des deux laboratoires à l'intérieur du robot pour être analysés.

Un projet à 2,5 milliards de dollars

D'autres instruments scruteront l'environnement pour y détecter notamment du méthane, souvent lié à la présence de la vie sur la Terre et un gaz déjà détecté sur Mars à certaines saisons par un orbiteur martien américain. Curiosity mesurera aussi les radiations pouvant affecter de futures missions habitées sur Mars. Le robot dispose aussi d'une station météo.

Le projet Curiosity a coûté 2,5 milliards de dollars, soit près de 1,9 milliards d'euros, dont plus des deux tiers ont servi au développement lancé avec deux ans de retard.

Sur les 43 missions effectuées jusqu'à aujourd'hui, près de 70% ont échoué, les Américains ayant eu le plus grand succès avec leurs six derniers vols réussis. Ils sont ainsi les seuls à ce jour à avoir exploré la surface de la planète rouge.

Le déroulement de la mission de Curiosity en animation :