Aqmi diffuse une vidéo de Serge Lazarevic, le dernier otage français

  • A
  • A
Aqmi diffuse une vidéo de Serge Lazarevic, le dernier otage français
@ MaxPPP
Partagez sur :

Une vidéo diffusée par Aqmi et authentifiée montre deux otages occidentaux dont Serge Lazarevic, le dernier Français détenu dans le monde. 

Il s'agit d'une nouvelle vidéo de l'otage français Serge Lazarevic, détenu depuis le 24 novembre 2011 et dernier otage français dans le monde. Selon Romain Caillet, spécialiste du terrorisme, et le site spécialisé SITE, Al-Qaïda au Maghreb islamique a diffusé lundi une nouvelle vidéo montrant deux otages européens. La vidéo a été authentifiée dans la soirée, annonce l'Elysée.

>> LIRE AUSSI - Comment sont authentifiées les vidéos de l'EI ?

Appel à François Hollande. Dans la vidéo, l'otage en appelle au président français et le prie "de tout faire pour [le] faire libérer". Il s'exprime en français et dit être "très malade. J'ai mal aux reins, je souffre d'hypertension très haute, d'asthme, d'un ulcère au genou". Dans ce message, qu’il semble lire et dont on ne sait pas s'il est prononcé sous la contrainte ou non, Serge Lazarevic dit se sentir en danger depuis les frappes françaises en Irak et dit espérer ne pas être le huitième Français à mourir au Sahel. 

>> LIRE AUSSI - Hollande fustige la "barbarie"

Sa fille a vu la vidéo et "encaisse". Contactée par Europe 1, sa fille Diane dit "avoir vu la vidéo" et "encaisse", sans vouloir s'exprimer plus longuement. Serge Lazarevic évoque par ailleurs la libération de Bowe Bergdahl, un soldat américain qui a recouvré la liberté en échange de la libération de cinq dirigeants taliban en mai dernier. A la fin de la vidéo, il dit saluer sa famille, sa mère, sa fille et son mari ainsi que sa sœur. Dans la seconde partie de la vidéo, un homme disant s'appeler Sjaak Rijke apparaît. Il s'agirait d'un otage néerlandais, également kidnappé en novembre 2011 à Tombouctou au Mali.

Serge Lazarevic était apparu pour la dernière fois au mois de juin 2014. Cette vidéo semble être assez récente puisque l'otage français y fait référence à l'"intervention française en Irak".