Un nouveau bateau au large de Gaza
Un nouveau bateau au large de Gaza

Malgré l’assaut israélien lundi contre la flottille, un autre navire est en approche.

Le MV Rachel Corrie navigue actuellement au large des côtes de l'Afrique du nord. Sur ce bateau, se trouvent entre 10 et 20 personnes, des militants pro-palestiniens venus notamment d’Irlande. Leur objectif, comme la flottille humanitaire stoppée lundi dernier par l’armée israélienne, est d’atteindre Gaza, peut-être d'ici samedi. Et ce malgré les mises en garde de l’Etat hébreu.

Ils n'ont pas d'armes à bord

A bord, les passagers se sont préparés à un assaut militaire. Non-violents, sans armes, ils affichent malgré tout leur détermination. "Nous ne nous opposerons à personne qui débarquerait à bord. Si la radio israélienne nous contacte, nous leur dirons que nous continuons jusqu'au port de Gaza. Nous ne leur demanderons pas la permission de passer, car nous n'avons pas besoin de leur permission", a prévenu Jenny Graham, au micro d’Europe 1.

Parmi les passagers du MV Rachel Corrie, se trouve par ailleurs l’Irlandaise Mairead Corrigan, prix Nobel de la paix en 1976. Le gouvernement irlandais a également fait pression pour qu’Israël laisse passer ce navire, en évitant toutes "confrontations ou effusion de sang".

La détermination d'Israël

Mais le gouvernement israélien campe sur ses positions depuis lundi. "Nous ne permettrons pas à des bateaux d'arriver à Gaza et d'approvisionner ce qui est devenu une base terroriste qui menace le coeur d'Israël", a répété le vice-ministre de la Défense Matan Vilnaï.

Le MV Rachel Corrie transporte du matériel scolaire, des kits médicaux de première nécessité ou encore du ciment, un matériau interdit par Israël dans la bande de Gaza.