Un Noël copte sous haute surveillance

  • A
  • A
Un Noël copte sous haute surveillance
Des policiers surveillent les abords de l'église copte d'Alexandrie, visée par un attentat la nuit du Nouvel an.@ Reuters
Partagez sur :

Les Coptes fêtent Noël jeudi soir encadrés de policiers, suite à l’attentat d’Alexandrie.

Pour la nuit de Noël copte, de jeudi à vendredi, les forces de sécurité à travers le monde sont sur le qui-vive. Après l’attentat meurtrier qui avait visé une église d’Alexandrie au Nouvel an dernier, le niveau de vigilance est accru, non seulement en Egypte, mais aussi dans les pays qui comptent une conséquente communauté copte.

En France, où quelque 45.000 Coptes vivent selon le ministère de l’Intérieur, la police a accru la surveillance de leurs 19 lieux de culte.

Brice Hortefeux à la messe copte

Brice Hortefeux, ministre en charge des Cultes, a assisté jeudi soir à la messe de Noël à l’église copte de Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine. Il est arrivé à l'église à 21 heures, peu après le président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian. Le ministre a assisté à la cérémonie pendant environ une heure. Les fidèles l'ont applaudi à son arrivée et à son départ.

Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a exprimé son soutien : "les Juifs sont solidaires de toutes les communautés religieuses victimes de la terreur. Nous sommes venus pour dire à la communauté copte tout (notre) soutien et que la solidarité n'est pas qu'un mot".

Le président du conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, a affirmé qu'il fallait "afficher notre unité face au terrorisme, un mal qui ronge l'humanité entière". L'ambassadeur d'Egypte, Nasser Kamel, a souligné que "la grande richesse de l'Egypte est l'existence de plusieurs communautés".

L'évêque de Nanterre, Mgr Daucourt, est aussi venu manifester son soutien "à cette Église persécutée", tout comme le pasteur Philippe Kabongo Mbaya, représentant de la Fédération protestante de France dans les Hauts-de-Seine.

Le prêtre de la paroisse de Châtenay-Malabry, Girguis Lucas, avait porté plainte en début de semaine, évoquant des menaces sur Internet contre son église.

70.000 policiers en Egypte

Le Canada, l’Allemagne ou les Pays-Bas comptent également accroître la surveillance des églises coptes. C’est en Egypte, où la tension est à son comble depuis l’attentat d’Alexandrie, que les moyens de sécurité déployés sont les plus importants. Quelque 70.000 policiers sont spécialement affectés à la surveillance des lieux de cultes coptes, avec des véhicules blindés et des spécialistes des explosifs. A Alexandrie, le nombre de policiers a été doublé devant l'église des Saints, où a eu lieu l'attentat.