Un musée chinois rempli de... contrefaçons

  • A
  • A
Un musée chinois rempli de... contrefaçons
@ REUTERS
Partagez sur :

Les autorités ont ordonné la fermeture de ce musée qui présentait des contrefaçons grossières.

Certaines contrefaçons étaient grossières. Les autorités chinoises ont ordonné la fermeture d'un musée rempli d'objets contrefaits, dont un vase orné d'une pieuvre hilare et qu'on prétend daté de la dernière dynastie impériale, ont rapporté mardi des médias d’État.

L'établissement, construit dans la province du Hebei, dans le nord, pour un coût de 540 millions de yuans (67 millions d'euros) "n'a aucune qualification en tant que musée, car ses collections sont constituées de faux", a expliqué un fonctionnaire provincial au Global Times.

Une enquête a été ouverte sur les fondateurs du musée, accusés par la population locale de dilapider les recettes publiques obtenues grâce à la vente de terres, a précisé le journal. Les clichés reproduits dans les médias montrent notamment un vase présenté comme datant de la dynastie Qing (1644-1911) décoré d'animaux vert pomme représentés dans le style des dessins animés pour jeunes enfants, dont une pieuvre éclatant de rire. Sur d'autres objets, la "signature" du nom de l'empereur jaune, qui aurait selon la tradition régné au 27e siècle avant JC, était inscrite en caractères chinois simplifiés, apparus... dans les années 50.