Un ministre belge ivre au Sénat?

  • A
  • A
Un ministre belge ivre au Sénat?
Partagez sur :

Michel Daerden, ministre des Pensions, est accusé d’être intervenu en état d’ébriété. Les nationalistes demandent sa démission.

Il n’en est pas à sa première frasque. Michel Daerden, ministre des Pensions (retraites) aurait un peu forcé sur la bouteille avant une intervention au Sénat belge. C’est ce qu’affirment les nationalistes flamands réclamant sa démission.

Surnommé ironiquement, "le Gainsbourg de la politique", Michel Daerden est donc à nouveau au coeur d'une polémique. "Il apparaît avoir trop bu et a vraiment tenu des propos d'ivrogne", a estimé le président de la Nouvelle alliance flamande (NVA), Bart De Wever, interrogé samedi par la télévision publique francophone RTBF.

Lors de cette intervention jeudi, le débit du ministre est apparu saccadé et hésitant, comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous. Mais son cabinet a contesté formellement les accusations de la NVA. "Il a présenté, dans le style qu'on lui connaît, totalement en néerlandais, une réponse de qualité minutieusement préparée et ce, dans un parfait état de sobriété", a-t-il souligné dans un communiqué.

Le Premier ministre belge Yves Leterme, un chrétien-démocrate flamand un temps allié avec les nationalistes, s’est contenté de rappeler samedi que "tous les ministres ont le devoir de remplir les fonctions qui leur sont confiées avec dignité", sans autre commentaire.

Michel Daerden est célèbre pour ses frasques lors d'interventions publiques. Ce socialiste liégeois de 60 ans, ministre régional ou fédéral depuis une quinzaine d'années était devenu une star d'internet lors des élections municipales de 2006, où il était apparu manifestement éméché sur un plateau de télévision. Interrogé alors pour savoir s'il était saoul, il avait donné une réponse restée célèbre: "Pas plus que d'habitude".    Depuis, Michel Daerden a largement capitalisé sur cette image de "clown de la politique", au grand dam de ses détracteurs, particulièrement nombreux en Flandre. Dernièrement, il a fait parler de lui en posant en Jules César en compagnie de sa fille dans le rôle de Cléopâtre pour l'édition belge du magazine Paris-Match.