Un meeting politique vire au bain de sang

  • A
  • A
Un meeting politique vire au bain de sang
@ REUTERS - ERIC THAYER
Partagez sur :

Une élue a reçu une balle dans la tête, et six personnes sont mortes à Tucson, dans l'Arizona.

Une balle en pleine tête lors d'un meeting politique. Gabrielle Giffords, une parlementaire américaine de 40 ans, participait à un rassemblement politique à Tucson dans son Etat de l'Arizona près de la frontière mexicaine, lorsqu'un tireur lui a logé, quasiment à bout portant, une balle dans le crâne.

Donnée morte dans un premier temps, l'élue démocrate de la Chambre des représentants a, en fait, été transportée dans un hôpital pour être opérée. Le chirurgien de l'élue s'est dit "prudemment optimiste" sur son rétablissement. Dimanche, l'élue restait dans un état critique mais était "capable de communiquer".

Gabrielle Giffords

© Reuters-Ho New

Ce n'est pas la seule victime de la fusillade. Six personnes, parmi lesquelles une enfant de neuf ans et un juge, sont mortes. Treize autres, dont des membres de l'équipe de l'élue, ont été blessées. Neuf d'entre elles sont soignées à l'hôpital, certaines seraient dans un état critique.

L'hypothèse d'un second tireur écartée

Le tireur, Jared Lee Loughner, un jeune homme de 22 ans, a surgi, armé, en plein rassemblement politique dans un centre commercial de la ville de Tuscon. Il a visé Gabrielle Giffords, qui avait annoncé cette sortie publique sur son compte twitter, avant de tirer tous azimuts. Selon les témoignages diffusés sur les chaînes de télé américaines, une vingtaine de coups de feu auraient été tirés créant des scènes de panique. Selon la radio américaine NPR, il a ensuite cherché à s'enfuir mais a été plaqué au sol par un passant avant d'être arrêté.

La police et les secours sont arrivés quelques minutes après sur les lieux. Des images de secouristes transportant des civières vers des hélicoptères passent depuis en boucle sur les médias américains.

Regardez les images diffusées par la chaîne britannique Sky News :

Lundi, le FBI a mis hors de cause un deuxième homme arrêté après la tuerie. L'homme d'une quarantaine d'années a été innoncenté par les enquêteurs fédéraux, après avoir été longuement interrogé. "A ce stade, nous n'avons aucune raison de croire que d'autres individus sont impliqués (dans la tuerie)", a précisé la police.

Le shérif a précisé que le tireur, Jared Lee Loughner, était connu pour son "passé agité" et ses antécédents judiciaires. Il avait été suspendu de son lycée l'an dernier, la direction exigeant une autorisation psychiatrique prouvant qu'il n'était pas un danger pour autrui.

Quelques heures avant le drame, le jeune homme avait envoyé un message sur le site MySpace, disant "au revoir" à ses amis et leur demandant: "s'il vous plaît, ne soyez pas fâchés contre moi". Sur différents sites web, il avait récemment tenu des propos radicaux mais pas toujours cohérents sur la monnaie, l'illettrisme et le gouvernement. Devant les policiers, il a jusqu'à présent gardé le silence refusant d'expliquer son geste. Il doit comparaître lundi.

Une "tragédie indescriptible"

Il s'agit d'une "tragédie indescriptible", a déploré Barack Obama depuis la Maison Blanche. "Nous n'avons pas encore toutes les réponses. Ce que nous savons, c'est qu'il s'agit d'un acte de violence terrible et insensé qui n'a pas sa place dans une société libre". Même ton solennel côté républicain : le nouveau président de la Chambre des représentants, John Boehner, a rendu hommage à son homologue démocrate avant de conclure : "C'est un triste jour pour notre pays."

Gabrielle Giffords venait d'être réélue en novembre à la Chambre des représentants où elle était entrée en 2007. Elle est mariée avec l'astronaute Mark Kelly qui doit commander l'équipage de la navette Endeavour au printemps prochain.