Un massacre interethnique dans le centre du Nigeria

  • A
  • A
Un massacre interethnique dans le centre du Nigeria
La famille d'une victime d'un assassinat de Nigérians Fulani en 2011 (Illustration)@ Reuters
Partagez sur :

Au moins cent cadavres ont été découverts dans trois villages du centre du pays. Ce massacre est le résultat de tensions interethniques.

L'INFO. Au moins cent personnes ont été tuées dans des attaques visant trois villages dans le centre du Nigeria, dans un contexte de fortes tensions entre communautés de la région, ont rapporté dimanche à l'AFP des responsables locaux."Il y a au moins cent corps provenant des trois villages attaqués par les hommes armés", a déclaré Yakubu Bitiyong, député de l'Etat de Kaduna, où les attaques ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi.

Aucun lien avec Boko Haram. Selon Reuters, la police nigériane a confirmé que des pasteurs de l'ethnie fulani, pour la plupart de confession musulmane, avaient lancé vendredi des attaques contre les trois villages. Une quarantaine d'assaillants armés de fusils et de machettes ont attaqué les villages d'Angwan Gata, Chenshyi et Angwan Sankwai, dans l'Etat de Kaduna, ouvrant le feu sur des habitants à leur domicile. Selon le député, certains d'entre eux dormaient au moment de l'attaquer.

Une partie des victimes "ont été tuées par balle et brûlées chez elles alors que d'autres ont été tailladées à coup de machette" a-t-il précisé, ajoutant qu'il y a également eu de nombreux blessés, et les villages entièrement brûlés.

Ces violences ne sont pas liées à l'insurrection de la secte islamiste Boko Haram dans le nord du pays. Les rivalités entre les bergers fulani, qui se plaignent d'avoir de moins en moins de terres pour faire paître leur bétail, et les communautés sédentarisées, majoritairement chrétiennes, ont fait des centaines de morts au cours de l'année écoulée.