Un mariage, du sable blanc, des insultes

  • A
  • A
Un mariage, du sable blanc, des insultes
@ VILU REEF BEACH
Partagez sur :

Le renouvellement de vœux de mariage d’un couple suisse s’est transformé en une série d’injures.

1.000 euros pour un flot d’insultes. Un couple de jeunes mariés suisse a été victime d’une cérémonie maritale aux Maldives extrêmement insultante. C’est à leur insu que le maître de cérémonie a proféré une série d’injures envers eux, dans sa langue d’origine, le Dhivehi. Une vidéo de la cérémonie a été postée sur internet et la prestation traduite en anglais. C'est ce qui a permis de confondre le maître de cérémonie.

Le couple, déjà marié, avait réservé à l'hôtel Vilu Reef une cérémonie de renouvellement des vœux de fidélité, comme le proposent de nombreux hôtels de luxe de cet archipel de l’Océan indien. L’établissement facture une telle prestation 1.300 dollars - soit l’équivalent de 940 euros -, pour une fête "typique".

La cérémonie est loin de la description idyllique de l’hôtel. Sur ce film, on peut y voir le couple de Suisses entouré d’un maître de cérémonie et d’autres employés. Le décor fait rêver : pieds nus, sur la plage, dans une hutte en feuilles de palmier.

Mariage illégal, sodomie du poulet et cie

Dans la vidéo, le maître de cérémonie s’adresse en anglais aux jeunes mariés, tout de blanc vêtus et postés sur leurs chaises à déguster leur eau de noix de coco, avant de débuter la prétendue cérémonie, dans la langue locale.

Au lieu de la traditionnelle prière qu’il devait proférer, il décrypte un contrat de travail établi pour les employés de l'hôtel, dans lequel il ajoute des passages de son crû assurant que le couple "n’est pas légitime d'être marié légalement" ou encore sur la sodomie du poulet.

"Un choc" pour les Maldives

Suite à la diffusion de ce film, les autorités des Maldives ont exprimé leur "choc" et leur "dégoût". Le ministre des Affaires étrangères Ahmed Shaheed s'est déclaré "horrifié".

Depuis, le maître de cérémonie a été suspendu de ses fonctions et le groupe hôtelier propriétaire de l'établissement, Sun Hotels and Resort, a déclaré avoir demandé l'ouverture d'une enquête policière. L’hôtel a également présenté ses excuses au couple.