Un juge marocain veut arrêter Rachida Dati

  • A
  • A
Un juge marocain veut arrêter Rachida Dati
Rachida Dati serait sous le coup de l’article 490 du code pénal marocain.@ MAXPPP
Partagez sur :

Il reproche à l'ex-ministre d'avoir eu un enfant né d’une "relation sexuelle illégitime".

Rachida Dati en infraction avec le code pénal marocain ? L’un des juges les plus connus au Maroc, l'adjoint du procureur du roi près du tribunal de première instance de Taza, Adil Fathi, en est convaincu, rapporte un site d'informations sur le Maroc. Dans une lettre adressée au ministre de la Justice et des Libertés, il réclame même l’arrestation de l’eurodéputée d’origine marocaine dès qu'elle sera au Maroc.

Le tort, à ses yeux, de l'ex-ministre ? Avoir eu un enfant né d’une "relation sexuelle illégitime". Rachida Dati serait en effet sous le coup de l’article 490 du code pénal marocain qui stipule que "sont punis de l'emprisonnement d'un mois à un an, toutes personnes de sexe différent, qui, n'étant pas unies par les liens du mariage ont, entre elles, des relations sexuelles". Le haut conseil de la magistrature (HCM) s'est saisi de l’affaire.