Amerique du Nord : querelle de marmottes sur la météo

  • A
  • A
Amerique du Nord : querelle de marmottes sur la météo
Partagez sur :

INSOLITE - Rendues célèbres par le film "Un jour sans fin", les marmottes-météorologues qui donnent leur prédiction le jour de la chandeleur en Amérique du Nord se sont contredites cette année.

Comment s'en sortir quand même les marmottes ne s'accordent pas ? Le "groundhog day" (jour de la marmotte, en anglais) a été marqué par de fortes contradictions dans les prédictions météorologiques des rongeurs, en Amérique du Nord ce lundi.

Le jour de la marmotte. Traditionnellement, pendant que nous fêtons la chandeleur en France, des marmottes sont mises à contribution pour tenter de prédire si l'hiver sera encore long ou non, dans plusieurs villes américaines et canadiennes. La marmotte est réveillée et pointe le bout de son museau hors de son terrier. Si elle voit son ombre (et donc si le 2 février est ensoleillé), l'hiver sera encore long. En revanche, si elle sort tranquillement sans être effrayée par la lumière, le froid se terminera bientôt. Cette tradition de 1887 a été rendue célèbre par le film Un jour sans fin, dans lequel jouait Bill Murray en 1993.



Mais cette année, impossible de savoir si l'hiver va durer. Les marmottes Phil, Chuck, Willie, Chuckles et Willow mises à contribution, ont donné des prédictions contradictoires.

Phil, la marmotte de Punxsutawney en Pennsylvanie, la plus célèbre de toutes, a vu son ombre après avoir été réveillée, a annoncé Bill Deeley, le responsable du club "Punxsutawey Groundhog Club". L'autre Phil, de Washington, a suivi le même chemin, tout comme Chuckles, de Manchester dans le Connecticut aux Etats-Unis, et Sam de Shubenacadie, en Nouvelle-Ecosse au Canada.

Chuck bis. A l'inverse, le rongeur canadien Willie, de Warton dans l'Ontario, et la new-yorkaise Chuck, la moins célèbre, n'ont pas vu leur ombre, prévoyant la fin de l'hiver. "Chuck, je veux te remercier pour cette bonne nouvelle", a déclaré le maire Bill de Blasio à Chuck, alors que la ville affrontait lundi neige et pluies verglaçantes.

Cette année, Chuck est restée dans une boîte en plexiglas pour prédire le printemps. L'an dernier, le maire avait en effet laissé tomber la marmotte utilisée, et elle était décédée quelques semaines plus tard.