Etats-Unis : un jeune Noir abattu par la police près de Ferguson

  • A
  • A
Etats-Unis : un jeune Noir abattu par la police près de Ferguson
@ Capture d'écran Ustream @Stackizshort
Partagez sur :

NOUVEAU DRAME - Un jeune noir américain de 18 ans a été tué mardi soir, près de Ferguson, par un officier de police. 

Selon les médias et les réseaux sociaux, un jeune noir de 18 ans a été tué devant une station d'essence à Berkeley dans le Missouri, proche de Ferguson. L'information a été confirmée par la police. Ce nouveau drame pourrait venir raviver les tensions entre la population et la police, déjà à leur paroxysme. 

>> LIRE AUSSI : Ferguson : les Américains ne décolèrent pas 

Qui est l'adolescent tué ? La victime aurait été identifiée par sa mère qui aurait crié : "c'est mon bébé ! ", en découvrant son corps. Il s'agit d'Antonio Martin, un jeune noir de 18 ans. Selon certains témoins, il n'était pas armé. 

Que dit la police ? Dans un communiqué diffusé sur Facebook, le police du comté de Saint-Louis confirme la mort d'un jeune homme, refusant toutefois de se prononcer sur son identité. Elle explique que les faits se sont déroulés à 23 heures 15, heure locale. Une patrouille de police aurait abordé un véhicule stationné sur une station service où deux personnes étaient à bord. L'une d'elles aurait alors pointé une arme contre un officier de police. "Craignant pour sa vie", selon les termes du communiqué, ce dernier aurait répliqué en faisant feu. Une enquête vient d'être ouverte. 

Les réseaux sociaux en alerte. Les réseaux sociaux se sont emparés immédiatement de cette nouvelle affaire. Le hashtag #AntonioMartin génère déjà des milliers de tweets d'internautes indignés. Des centaines de vidéos sont aussi postées en temps réel par la petite foule qui s'est rassemblée devant la station d'essence. Certains filmant même la scène en temps réel, comme @stackizshort, un activiste et journaliste citoyen, basé à Ferguson. 

Les médias locaux sur place. Les médias locaux étaient les premiers sur place. La journaliste du St.Louis Post-Dispatch, Valérie Schremp Hahn, publie ainsi des vidéos et des photos de l'événement :



La journaliste publie aussi une photo de la mère de la victime :



Son collègue photographe évoque lui la colère de la foule, en images :