Un "indice de bonheur" des Britanniques

  • A
  • A
Un "indice de bonheur" des Britanniques
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Premier ministre David Cameron voudrait mesurer le bien-être psychologique de ses concitoyens.

Après le PIB, qui mesure la croissance économique, l’indice de bonheur d’une population pourrait être le nouveau chiffre clé des gouvernements. David Cameron, le Premier ministre britannique, voudrait en tout cas créer un nouvel indice, celui du "bien-être général", selon le Guardian, qui mesurerait le taux de bonheur de sa population.

Calculer le bien-être physique

L'organisation chargée des statistiques nationales, l'équivalent de l'INSEE en France, pourrait ainsi prendre le pouls des Britanniques tous les trimestres, et calculer leur bien-être physique et psychologique. "Le but est de fournir une série de données neuves", continue un proche du gouvernement. "Il s'agit à la fois de calculs objectifs, parallèlement à des mesures plus subjectives concernant la psychologie ou les attitudes".

David Cameron aimerait placer cet indice au cœur de ses futures décisions, et ainsi mieux connaître les Anglais.

Le moral en berne avec la crise

Mais les premiers chiffres pourraient être mauvais. Le pays a en effet adopté plusieurs mesures d’austérité face à la crise financière. Entre les coupes franches dans le secteur public, l’augmentation de la TVA, la baisse des allocations logements et le coût des études qui devrait tripler, les Britanniques se préparent à des mois difficiles.

La Grande-Bretagne sonde déjà ses citoyens sur leurs différents degrés de satisfaction dans la vie, mais cet indice pourrait devenir le premier à officiellement calculer le bonheur général du pays. D’autres pays seraient néanmoins intéressés. Le Canada étudie ainsi la possibilité d'adopter une initiative similaire, tandis que le président français Nicolas Sarkozy avait annoncé en 2009 son intention d'utiliser le degré de bonheur des Français en tant qu'indicateur de croissance.