Un G7 à Bruxelles pour esquiver la Russie

  • A
  • A
Un G7 à Bruxelles pour esquiver la Russie
Les membres du G7 réunis à La Haye@ Reuters
Partagez sur :

Les sept plus grandes puissances ont prévu d'organiser un contre-G7, sans la Russie, à Bruxelles au mois de juin.

L'INFO. Après une réunion du G7 en marge du sommet sur le nucléaire de La Haye, les sept plus grandes puissances économiques mondiales ont décidé d'organiser un contre-sommet à Bruxelles. Les Etats-Unis, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, le Canada, l'Italie, le Japon et la France ne se rendront donc pas à Sotchi, en Russie au mois de juin.

Ils ont décidé de suspendre leur participation au G8 qui devait se dérouler en Russie jusqu'à ce que le Russie change de stratégie sur la question de la Crimée.

Par ailleurs, les Sept se sont dit prêts à renforcer les sanctions contre Moscou, en cas d'escalade.

"Pas une tragédie". Le ministre russe des Affaires étrangères, avant une rencontre inédite avec son homologue ukrainien, a joué l'indifférence. "Pour nous, ce n'est pas une grande tragédie si le G8 ne se réunit pas", a déclaré Sergueï Lavrov à La Haye, aux Pays-Bas. "Si nos partenaires occidentaux pensent que le format est parvenu au bout de sa logique, nous ne nous accrocherons pas à ce format", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le ministre russe a souligné, à juste titre, que "le G8 est un club informel. Personne ne peut expulser quelqu'un d'autre".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ACTU - Russie-Ukraine : rencontre au sommet à La Haye

OU EST LA VERITE - Manoeuvres à la frontière ukrainienne : la Russie dément

ACTU - Sanctionnée, la Russie riposte

GEOPOLITIQUE - La Crimée est officiellement russe

ANALYSE - Pour contrer la Russie, le G8, une arme de dissuasion massive ?